Régions Kabylie Boumerdes
 

Bordj Ménaïel : Une salle de soins squattée par un citoyen

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.10.17 | 12h00 Réagissez

A Bordj Menaïel, il est plus aisé de construire une salle de soins que de la mettre en service. Cela s’est vérifié au village Ouled Ameur, où la salle de soins devant accueillir les malades sert de maison pour un citoyen.

La structure a été réalisée sur un terrain appartenant à l’indû occupant. En 2007, les autorités locales lui avaient promis en contrepartie un terrain au centre-ville. N’ayant pas tenu parole, le concerné n’a pas trouvé mieux que de squatter la salle de soins. «On n’a pas pu tenir les engagements des responsables d’alors parce que le terrain en question est dans l’indivision.

On lui a proposé un terrain au nom des héritiers, mais il a refusé en nous exigeant de lui donner un acte en son nom propre. Chose qui est impossible», précise le P/APC, Ahmed Hadjajd.  Pourquoi l’APC n’a-t-elle pas sommé l’indû occupant de lui fournir un acte individuel ? «Nous le lui avons toujours demandé, mais il ne l’a pas encore ramené», précise-t-il. Les habitants du village, eux, ne savent plus à quel sait de vouer. Ils continuent malgré eux de se déplacer jusqu’au chef-lieu communal pour une moindre consultation médicale.                                            

R. K.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie