Régions Kabylie Bejaia
 

Taourirt Ighil : 3 ans de prison ferme pour le P/APC

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.10.17 | 12h00 Réagissez

Le juge du tribunal de Kherrata a condamné, hier, le président de l’APC de Taourirt Ighil, Amar Amoura, à 3 ans de prison ferme et 300 000 DA d’amende.

Le représentant du ministère public auprès du tribunal de Kherrata avait requis, la semaine passée, une peine de 2 ans de prison ferme et une amende de 200 000 DA. Pour rappel, l’accusé a été poursuivi pour «utilisation de deniers publics et des biens de l’Etat au profit d’autrui». Ainsi donc, le juge a confirmé le «détournement de la somme de 743 millions de centimes  dans le cadre d’une opération financière pour l’achat de matériaux de construction au profit du parc communal», selon nos sources. La plainte a été déposée par l’ancien wali, Ouled Salah Zitouni, suite à un rapport établi par un groupe d’élus de l’assemblée en octobre 2016, avant que son successeur, Hattab Mohammed, ne la retire. Toutefois, l’affaire a été saisie et jugée par le tribunal de Kherrata. 
 

Nordine Douici
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie