Régions Kabylie Bejaia
 

Seddouk : Le marché du poisson s’enflamme

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.11.17 | 12h00 Réagissez


La mercuriale des fruits de mer, notamment celle du poisson bleu, comme la sardine, n’en finit pas de jouer au yoyo. En effet, alors qu’il y a quelques semaines à peine ce poisson pélagique trouvait difficilement preneur à 250 DA le kilo, les cours ont piqué une subite embardée pour s’afficher autour de 550  DA, voire plus. C’est ce que nous avons pu constater ces derniers jours de novembre au marché hebdomadaire de Seddouk. Une évolution en dents de scie, qui trahit de graves dysfonctionnements affectant une filière livrée à l’anarchie et au bon vouloir des spéculateurs de tout acabit.

Pour certains intervenants, la fluctuation des prix obéit à une seule loi : celle de l’offre et de la demande. «Avec la dégradation des conditions climatiques à pareille période de l’année, les prises ont tendance à baisser, tandis que la demande demeure toujours aussi soutenue», argumente un marchand de poisson. Tout en se défendant de s’enrichir au détriment du consommateur, un poissonnier explique que les cours sont happés par une spirale inflationniste, qui n’est pas près de s’essouffler. «Les prix sont engagés dans une courbe haussière. D’ici à la fin de l’année, le kilo de sardine dépassera facilement la barre de 800 DA», prévoit-il.
 

M. A.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie