Régions Kabylie Bejaia
 

Rentrée scolaire : Les élèves s’échangent les livres scolaires à Ighil Nacer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.09.17 | 12h00 Réagissez

A la veille de la rentrée scolaire, l’association culturelle La Soummam a lancé un appel aux élèves des trois paliers de l’éducation nationale, les incitant à participer à un échange de livres scolaires, en mettant à leur disposition un espace adéquat pour l’occasion.

L’activité s’est déroulée pendant une semaine, au siège de l’association, sis au village Ighil Nacer, commune d’Ighram. Les écoliers ont vite répondu à l’appel, car, comme chaque année, l’acheminement du livre scolaire compte parmi les nombreux problèmes qui perturbent la rentrée. Les élèves font don de leurs livres de l’année passée pour prendre ceux de la classe supérieure.

«Nous avons voulu raviver une tradition qui existait entre les villageois sous forme d’une activité. A mon époque, je donnais les livres que j’ai lus à ceux qui en ont besoin et je recevais les livres que je recherchais», explique Aghroud Azeddine, adhérent de l’association. «Notre association n’a fait que reproduire ce qui se faisait déjà entre les écoliers du village dans une forme plus organisée», conclut-il.

L’activité s’est étendue du 9 au 16 septembre, soit une semaine, pendant laquelle l’association a reçu plus de 1000 livres et en a distribué 900. «C’est une bonne initiative et c’est une première. J’espère qu’on ne s’arrêtera pas là», explique un élève.

L’action a poussé à réfléchir à d’autres perspectives par les membres de l’association, qui ont remarqué l’intérêt que portent les écoliers aux livres. «Le lancement d’une bibliothèque n’est pas impossible dans un futur très proche et cette action sera précédée par des ateliers de lecture destinés aux écoliers», nous confie un des membres de l’association. «La bibliothèque du village servira aussi comme repère à l’atelier du conte qui sera lancé prochainement. L’idée, c’est de pouvoir relancer le lien entre l’homme et le livre», poursuit-il.

«Dès le premier jour, j’étais attiré par l’intérêt que portent ces écoliers au livre et je me suis dis pourquoi ne pas leur apprendre à en lire et à en aimer davantage. Un atelier de lecture s’impose alors comme le meilleur moyen pour y parvenir. Un espace sera aménagé pour cela dans l’enceinte de la bibliothèque», explique Abdelhak Hamidouche, enseignant et membre fondateur de l’association.

Au sein de l’association, le débat est lancé pour le changement perpétuel des programmes scolaires. Abdelhak H., qui est enseignant, pense que la réforme est pertinente cette fois-ci. «C’est une réforme progressive sur les programmes de 3e et 4e AP. C’est un vrai changement de fond mais la forme est restée la même. J’ai consulté les livres et je peux affirmer que c’est nettement mieux que le programme de l’année passée», nous confie-t-il.
 

B. Bacha
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie