Régions Kabylie Bejaia
 

Lwiz, Azerzour, Danielle Minne… des noms qui restent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.12.17 | 12h00 Réagissez

Beaucoup de nos compatriotes nous ont quittés cette année 2017, et parmi eux des noms connus du monde culturel dans la wilaya. La romancière Dihya Lwiz, de son vrai nom, Aouzellag Louiza, s’en est allée le 29 juin ravie à la vie à l’âge de 32 ans par une maladie qu’elle avait tenté de combattre.

Elle a laissé derrière elle des poèmes et des romans, publiés en arabe et en tamazight, qui forcent le respect. Le monde de la musique a perdu la même année le chanteur Mohand Azerzour, de son vrai nom Bouzerzour Mohand, qui nous a quittés le 16 juillet, à l’âge de 73 ans, des suites d’une longue maladie. Auteur interprète, le défunt s’est distingué par une voie et un style qui l’ont fait connaître bien au-delà de Seddouk, son village natal. Le 25 mai, le chanteur Moussa Kerbache a tiré sa révérence à Paris, à l’âge de 53 ans.

Le fils de l’Akfadou laisse une centaine de titres qui chantent la Kabylie, la femme, l’amour…. Le 1er août, à Aokas, un chanteur aimé des siens, Madja, de son vrai nom Adrar Madjid, nous quittait dans l’anonymat comme cela a été le cas, le 26 avril de la même année, d’un artiste estimé de la région des Aït Aïssa, Azedine Berkouk, parti à l’âge de 60 ans. Tichy aussi a perdu un de ses talentueux et jeunes artistes, le comédien Karim Bachiri, décédé, le 16 février, à l’âge de 48 ans, emporté lui aussi par la maladie.

La rubrique nécrologique de l’année 2017 porte aussi les noms d’hommes et de femmes qui ont marqué l’histoire de la guerre de Libération nationale, comme Danielle Minne, qui nous a quittés le 11 février à l’âge de 78 ans. Elle repose au cimetière Sidi Mhand Amokrane dans la ville de Béjaïa. Décédée à Paris des suites d’une longue maladie, Danielle Minne a été une actrice de la Bataille d’Alger en faisant partie des poseurs de bombes et des porteurs de valises. A l’indépendance, elle a choisi la nationalité algérienne et a pris le nom de Djamila Amrane, après son mariage avec Rabah Amrane, le frère du martyr Khellil Amrane.

Une semaine à peine après l’enterrement de Danielle Minne, nous a quittés, à l’âge de 87 ans, une autre française qui a servi la cause de la Libération nationale, Huguette Marie-Louise Lenoble-Idir. Elle a milité dans le réseau de transport de colis et de collecte des cotisations du FLN en France. En 1963, elle entre avec son mari, Mohand Idir, en Algérie, acquiert la nationalité algérienne et s’installe dans la vieille ville de Béjaïa parmi les siens.  Infirmier d’origine allemande, Homann Kurt Herman a aussi épousé la cause algérienne. Décédé le 9 juin à l’âge de 88 ans, il a été enterré à Amizour, où il repose d’un repos éternel.
 

Kamel Medjdoub
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie