Régions Kabylie Bejaia
 

Le projet de coopérative tombé à l’eau

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.01.18 | 12h00 Réagissez

La filière oléicole gagnerait beaucoup à être organisée. Selon un agriculteur, le problème de cette filière réside dans le manque de volonté des agriculteurs de s’organiser, préférant, chacun de son côté, évoluer «en solo».

Notre interlocuteur précise que les pouvoirs publics, à savoir la DSA, ont tendu la main aux fellahs, en initiant pourtant des actions afin de tenter de rassembler les professionnels de l’oléiculture dans le cadre d’une coopérative. D’après un responsable de la DSA, la tentative de créer cette coopérative s’est avérée un «échec». En effet, en avril 2017, la DSA a invité les oléiculteurs de la wilaya de Béjaïa à s’organiser.

Elle a pris l’initiative de réunir autour d’une seule table des fellahs, le directeur général de l’Institut technique de l’arboriculture et de la vigne (ITAV), des universitaires, le responsable de la subdivision agricole de Sidi Aïch, des représentants de la DSA, le président de l’Association des oléiculteurs de Béjaïa et celui de la Chambre de l’agriculture.

Le but était de chercher les voies et moyens susceptibles de rassembler les fellahs autour d’une seule organisation, afin de mieux défendre leurs intérêts et protéger l’avenir de cette filière. Cette coopérative aurait permis non seulement à l’administration d’avoir un interlocuteur, mais elle représentera une adresse pour les investisseurs nationaux et étrangers qui souhaitent collaborer avec les agriculteurs de la région.

N. D.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...