Régions Kabylie Bejaia
 

Le Cnapeste évoque des difficultés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.09.17 | 12h00 Réagissez

Evaluant la rentrée scolaire 2017/2018, les responsables du bureau local du Cnapeste estiment, dans un communiqué rendu public par le conseil de wilaya, que celle-ci «s’est déroulée sur fond de multiples couacs et de difficultés qui dénotent la légèreté et l’absence de réels préparatifs des services de la direction de l’éducation».

Pour cause, ajoute le communiqué, «la DE n’a pas mis suffisamment de moyens humains et matériels pour assurer une rentrée scolaire dans de bonnes conditions». Afin d’avoir une idée globale sur les conditions de la reprise des cours, le syndicat s’est appuyé sur ses sections siégeant dans les établissements des trois paliers de l’éducation à travers la wilaya.

A cet effet, les syndicalistes ont constaté que «l’état des lieux renvoie une image négative, à commencer par la gestion du personnel, notamment le mouvement des enseignants, qui a été mené de façon inconvenable. Le calendrier lié au mouvement n’ayant pas été respecté, les représentants des enseignants aux commissions paritaires des trois paliers ont été mis à rude épreuve».

A en croire ce syndicat, la situation n’a pas du tout évolué depuis l’an dernier concernant le règlement des situations financières
et administratives des enseignants. «Les situations administratives soulevées antérieurement sont toujours pendantes, des enseignantes et des enseignants ponctionnés à tort doivent être réhabilités», lit-on dans le document qui souligne «un retard excessif dans la régularisation des situations financières en instance, à l’image des situations financières des stagiaires et des contractuels, la régularisation des échelons, des promotions et du traitement des erreurs survenues au cours de la gestion de ce volet».

Sur un autre registre, le Cnapeste signale des blocages au niveau de certains établissements, à l’image «de l’école primaire d’Ighil Oumessid Akbou, CEM Aâmriw Béjaïa, lycée Sidi-Ali Labhar Béjaïa, et l’encadrement administratif et du personnel d’accompagnement fait défaut dans plusieurs établissements de la wilaya», précise le communiqué. 

N. D.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...