Régions Kabylie Bejaia
 

Béjaïa

Le casse-tête des oppositions

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	 50% des projets AEP, lancés depuis des années, sont en cours d’achèvement
 50% des projets AEP, lancés depuis des années, sont...

Une réunion du comité interministériel chargé du suivi de la situation de l’approvisionnement des populations en eau potable et en énergie électrique a été tenue dernièrement au niveau de la wilaya de Béjaïa avec les autorités locales.

Ce comité, qui est composé  du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, représenté par M. Kacimi, et du ministère de l’Environnement et des Ressources en eau, représenté par Belkateb Elhadj, SG au dit département, ainsi que celui de l’énergie, a pour mission de combler le déficit qu’enregistre la wilaya dans ces secteurs, selon la chargée de la communication de la wilaya. Aussi, l’objectif assigné à cette rencontre est de trouver des solutions aux contraintes et aux oppositions citoyennes qui bloquent les projets structurants.

La localité de Kherrata enregistre à elle seule cinq cas d’opposition, dont celle liée au projet de réhabilitation des réseaux d’alimentation en eau potable, inscrit en novembre 2014. Ce projet a été bloqué suite à l’opposition à l’opération de réalisation d’une conduite sur une piste privée, d’après le directeur des ressources en eau, qui a indiqué qu’un accord a été conclu avec le propriétaire, qui a exigé la remise en l’état de la piste. Une demande prise en charge en débloquant un avenant dans le cadre du même projet. Malheureusement, l’intéressé s’est rétracté et refuse jusqu’à présent l’utilisation du passage.

Un autre projet, qui date de 2012, est lui aussi resté bloqué. Il s’agit de la réalisation, l’équipement et l’électrification de 1000m de forage. Le lot concerné par l’opposition est la réalisation de 2 puits à El Manchar, dans la même commune.
Devant le refus de l’opposant qui revendique l’assiette du terrain, la commune de Kherrata a engagé une procédure judiciaire à l’encontre du concerné auprès du tribunal de Kherrata, et ce, en septembre 2014. Cette affaire est en cours.

Dans la commune de Draâ El Guaid, un projet important peine à démarrer. Il s’agit de l’étude et de la réalisation d’un transfert d’eau du barrage d’Ighil  Emda  vers la zone de  Draâ El Guaid. Ce projet a été inscrit pourtant en 2007, avec une autorisation de programme de 1 680 000 000 DA. Les services de la commune sont en négociation avec l’opposant depuis février 2017, sachant que le terrain est de nature privée.

Lors de cette réunion, qui a été présidée par le wali de Béjaïa, le directeur des ressources en eau a présenté la situation des projets inscrits à l’indicatif de la wilaya, dont les 11 programmes qui ne sont pas encore lancés à cause des oppositions des citoyens. «L’Etat a mobilisé un budget très important pour  l’alimentation en eau potable  et l’assainissement des eaux usées. Nous comptons 42 opérations lancées en chantier, dont  50% sont en voie d’achèvement», a déclaré le wali.

L’eau est une priorité pour les autorités locales, qui ont déjà anticipé et adressé un SOS au ministère concerné après les multiples coupures des routes et autres protestations des villageois qui souffrent du manque d’eau. A cet effet, M. Belakteb a annoncé qu’un plan d’action va être établi après la localisation des communes qui reçoivent de l’eau 1 jour sur 2 pour les plus chanceux.

Par ailleurs, à l’issue d’un conseil de wilaya tenu la semaine passée, une cellule de suivi, composée du représentant de la DRAG, des services des Domaines, du Cadastre et du chef de la daïra concernée a été  créée et sera présidée par le secrétaire général de la wilaya. Le rôle de ce comité est d’étudier les cas d’opposition qui traînent et qui prennent en otage toute une population.
Dans le cadre de cette commission, des rencontres de concertation seront organisées avec les opposants en vue de régler ces problèmes de blocage. Dans le même sillage, un montant est déjà dégagé pour prendre en charge toutes les indemnisations, a informé le secrétaire général du ministère des Ressources en eau.
 

Ali F.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie