Régions Kabylie Bejaia
 

Guerre de 1973 : Les anciens combattants réclament reconnaissance

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.10.17 | 12h00 Réagissez

Un documentaire sur la guerre de 1973, qui a vu la participation des troupes algériennes pour la libération des territoires arabes envahis par les Israéliens en 1967, a ravivé le sentiment de «peine et de délaissement» chez les anciens combattants du Moyen-Orient.

«Nous avons suivi avec beaucoup d’émotion et un pincement au cœur le film documentaire, diffusé par la télévision algérienne, traitant de la Guerre d’octobre 1973 qui a été écrite avec le sang et la sueur des combattants du Moyen-Orient», lit-on dans un communiqué transmis à notre bureau. Quarante-quatre ans après cette date fatidique, les anciens combattants sont toujours dans l’attente d’une «reconnaissance et de considération» des autorités algériennes, dénonçant «le traitement qui leur a été réservé à ce jour», et ce, «malgré le sacrifice de ces militaires connus et reconnus par des officiels algériens, égyptiens et même, à l’époque, par l’ennemi israélien».

Ils rappellent, dans le même document, «que depuis juin 1967 jusqu’à 1975, de nombreuses brigades, ainsi que la fameuse huitième division des blindés (8e BB) ont fait trembler les sionistes au Sinaï et aux abords du canal de Suez et ont parcouru 4000 kilomètres sous le climat sec et aride de l’Egypte pour mener à bien leur mission».

Les rédacteurs du document estiment que c’est «aberrant et inconcevable» d’ignorer la situation de ces combattants et leur sacrifice puisqu’à travers eux, les générations montantes s’imprégneront de l’histoire de l’Algérie, de leur armée, en l’espace d’une commémoration de cet événement historique, mais rien n’est fait à l’occasion.

Alors que les autorités continuent de minimiser le rôle et l’impact de la mission des anciens combattants, l’organisation des pays arabes a pourtant exhorté les pays ayant participé à cette guerre de prendre en charge les «moudjahidine», mais seuls quelques-uns «d’entre eux ont bénéficié de médailles de bravoure et d’avantages sociaux».

Nordine Douici
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...