Régions Kabylie Bejaia
 

Un enfant retrouvé sain et sauf après 3 jours de disparition

Grande démonstration de mobilisation à Tazmalt

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.03.18 | 12h00 Réagissez

Une mobilisation citoyenne, peu habituelle et remarquable, a permis de retrouver, hier, un enfant porté disparu pendant trois jours dans la région de Tazmalt, 90 km au sud de la wilaya de Béjaïa.

G. Sofiane, âgé de 10 ans, a été retrouvé sain et sauf, endormi au fond d’un ravin en milieu de la journée d’hier après qu’on l’ait perdu de vue depuis près de 70 heures.

Les circonstances exactes de sa disparition ne sont pas encore élucidées, bien que ses proches avancent la piste d’un simple égarement. Selon les premiers témoignages, celui-ci aurait perdu son chemin après que son oncle, qui l’avait accompagné, l’ait laissé continuer sa marche vers sa mère, se trouvant au bout d’une route, dans le champ familial.

Cette piste ne convainc pas encore tout le monde à Tazmalt, où l’on préfère croire à un très possible acte de kidnapping que l’enfant voudrait taire pour des raisons que l’on ignore encore. Le petit Sofiane a été retrouvé en bonne santé, après trois jours passés seul en rase campagne, livré aux affres de la nature.

Aucun signe de panique ou de désarroi sur son visage. «Il n’a absolument rien, même pas une égratignure. Personne ne l’a touché», témoigne un de ses parents. La Gendarmerie nationale a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de cette disparition. A Tazmalt, en tout cas, c’est le grand soulagement.

Dès les premières heures de l’alerte, en fin de journée de samedi, des centaines de jeunes et de moins jeunes ne se sont pas faits priés pour se mobiliser et retrouver l’enfant. La première nuit des recherches a vu le déploiement de quelque 600 hommes qui ont ratissé toute la région de Iharqan, le lieu de la disparition.

L’information a été diffusée à grande échelle investissant même les réseaux sociaux, ce qui a provoqué un extraordinaire élan de solidarité. Dimanche, les bénévoles se sont organisés en brigades qui ont évolué en lignes droites dans plusieurs sens, avançant méthodiquement vers At Mlikeche, Allaghan, Ighil Ouchekrid, Ain Zebda.

Une cellule de crise a été installée et, dans la même dynamique, l’APC de Tazmalt a convoqué une assemblée générale du mouvement associatif qui a supervisé l’organisation des troupes. La solidarité agissante et spontanée est venue aussi de l'extérieur du territoire de Tazmalt avec l’implication de citoyens à Guendouze, Allaghan… y compris des communes de Chorfa et M'chedallah dans la wilaya de Bouira.

Les services de la gendarmerie, avec leurs chiens renifleurs, la police et des pompiers ont été aussi sur les lieux. Les forestiers ont également intervenu dans les opérations de recherche, notamment dans la forêt de Ain Zebda.

Les résolutions de l’AG du mouvement associatif ont été heureuses, puisque c’est de là qu’il a été décidé de revenir vers Iherqan où a été retrouvé l’enfant, et où tous les ravins ont été pourtant minutieusement fouillés dès la première nuit. Sofiane a été retrouvé à quelque 200 mètres au bas d’une piste, dans le périmètre où il avait disparu.
 

Kamel Medjdoub
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie