Régions Kabylie Bejaia
 

Cancer colorectal à Béjaïa

2000 personnes dépistées

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	L’opération de dépistage est menée en collaboration avec le CHU Khellil Amrane
L’opération de dépistage est menée en...

Cette opération qui se poursuit vise à détecter précocement le cancer, le prendre en charge rapidement et approfondir les connaissances autour de cette maladie dans le cadre des recherches universitaires menées en parallèle.

Pas moins de 2000 personnes ont été dépistées dans la wilaya de Béjaïa dans le cadre de la campagne nationale de dépistage du cancer colorectal qui se poursuit. Cette opération a été lancée à Béjaïa le 2 janvier dernier dans le cadre du programme national anticancer (PNAC) 2015-2019, chapeauté par la Société algérienne d’oncologie médicale, en collaboration avec la direction de wilaya de la santé et de la population (DSP), le CHU Khellil Amrane et la faculté de médecine de Béjaïa, sous le haut patronage du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Pas moins de 27 personnes ont été contrôlées positives, selon la DSP. Cependant, précise le directeur de la santé, Dr. Hamici, «ce n’est pas tout le monde qui présente des lésions cancéreuses». Il affirme à ce propos que «ce type de cancer est en net recul d’après les premiers résultats de cette opération.

Car parmi les 27 cas recensés 6 mois après le lancement de ce programme, il y a ceux qui présentent des signes et symptômes de maladies hémorroïdaires ou encore des polypes, qui sont immédiatement pris en charge par le CHU, et les cas avérés, qui poursuivront les soins dans le même établissement en effectuant d’abord une coloscopie».

Ce dépistage de masse des personnes âgées entre 50 et 74 ans vise en premier lieu à détecter précocement le cancer afin de le prendre en charge rapidement et augmenter les chances de guérison chez les malades. Puis, il servira aux praticiens et autres chercheurs et doctorants pour enquêter dans le but d’approfondir les recherches et les connaissances autour des causes de cette maladie et ses liens avec le régime nutritionnel et les habitudes alimentaires des patients issus de régions différentes.

Il permettra aussi de calculer l’incidence du cancer en Algérie à partir d’un échantillon de trois autres wilayas concernées par cette opération. D’ailleurs, des oncologues doctorants ont profité de cette occasion pour intégrer les équipes chargées du dépistage sur le terrain afin de collecter le maximum d’informations.

A noter que le choix de la wilaya de Béjaïa est basé, entre autres paramètres, sur une incidence importante du cancer colorectal, qui est classé premier dans la région. A cet effet, trois zones bien distinctes ont été ciblées. Il s’agit d’une ville du littoral (Souk El Tenine), une ville de l’intérieur (Amizour) et une commune rurale (Adekar).

Par ailleurs, l’opération se poursuivra les 20 mois à venir au profit de la population locale. Les résultats et les conclusions de cette opération enquête-dépistage seront communiqués en 2019, selon la DSP. Afin d’écarter tout soupçon, les citoyens des localités concernées sont donc conviés à se rapprocher des structures sanitaires des villes citées plus haut afin de subir le dépistage qui consiste à remplir un questionnaire avant que les praticiens ne lui remettent un petit récipient pour les besoins du prélèvement des selles que le citoyen effectuera chez lui avant de revenir le lendemain pour l’analyse et la réception des résultats du test immunologique sur place.

 

Nordine Douici
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...