Régions Kabylie Bejaia
 

Festival du théâtre amazigh de la Soummam

12 spectacles au menu

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.06.17 | 12h00 Réagissez

L’Etoile culturelle d’Akbou a lancé, jeudi dernier, la 13e édition du Festival du théâtre amazigh de la Soummam à la maison de jeunes Abderrahmane Farès, en partenariat avec l’APC d’Akbou, la DJS, l’APW et la direction de la culture de la wilaya de Béjaïa ainsi que des sponsors locaux.

Une exposition de tableaux d’art plastique, des ateliers de dessin destinés notamment aux enfants, une formation d’écriture dramaturgique assurée par un des membres du jury de ce même festival et des thématiques variées d’interprétations théâtrales sont au menu de cet événement qui anime les dernières soirées de ce mois de Ramadhan.

L’édition de cette année se veut compétitive entre les troupes et les coopératives du théâtre amateur, contrairement aux 12 éditions passées, qui ont été marquées par des hommages à des hommes et des femmes du théâtre qui ont inscrit leurs noms dans l’histoire du quatrième art. Le dernier en date a été un hommage au défunt Achour Djerada.

12 spectacles sont venus des quatre coins de l’Algérie, en l’occurrence Takhedamt thakoudharth, de la troupe Takerbouzt de Bouira, Alakharth yedran, de la troupe Tilawt de Chemini, Jugurta, de la troupe Aït Oumalou de Tizi Ouzou, Tixelwit n Ccitan, de la troupe Inemlayen d’Amizour, 8e jour et Julio César, de la troupe Tagharma d’Ighil Nacer, Bu tfuset, Tigawt d wawal, de l’association culturelle Numidya d’Oran, Tureti wumi zzin yemcac, de Tidukla Tadelsent Azar n’bu3del, Afara, de la troupe Assirem de Tichy, et Lunja, de la troupe Lemri d’El Kseur, ainsi que la pièce La poudre d’intelligence, de Kateb Yacine, qui sera jouée en kabyle par la troupe du théâtre régional de Béjaïa, mise en scène par Djamel Abdeli. Les troupes s’affrontent pour obtenir le Grand Prix.

«Cette année, nous avons préféré donner un coup de pouce aux troupes pour les encourager à aller de l’avant», a déclaré un des organisateurs. Malgré la chaleur étouffante et la situation déplorable de la salle de spectacles de la Maison des jeunes d’Akbou, le public a quand même salué la persévérance de l’association organisatrice et la performance des comédiens le long des quatre premières soirées. Les familles ont trouvé du plaisir à suivre ce festival qui sera clôturé dans la soirée de ce mercredi.

Bacha B.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...