Régions Est Skikda
 

Restaurant «le Dauphin» à Skikda : Aux mets de la mer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.08.17 | 12h00 Réagissez

A priori, l’enceinte du restaurant «Le Dauphin», qui se détache presque en solitaire sur la placette de Stora, risque de ne pas trop attirer les regards.

A priori seulement ! L’ossature toute blanche de l’édifice s’incruste pourtant sobrement et sans chichis dans le paysage de ce village de pêcheurs et se confond même avec son port qu’elle domine d’ailleurs. Puis, il faudra juste se laisser inviter à l’intérieur des lieux pour que tous les a priori s’envolent. A l’accueil déjà, les effluves poissonneux se déclarent maîtres des lieux.

La mer qu’on a laissée à l’extérieur reste présente à l’intérieur du restaurant, d’où on scrute les scènes de la vie du port de pêche aux quais toujours jonchés de filets. A l’intérieur, une atmosphère de quiétude emplit la grande salle du Dauphin au décor sobre et finement recherché. De belles dominantes rouges et noires s’esquissent sur un fond blanc et contrastent merveilleusement avec la palette multicolore du port. «Et que mange-t-on au Dauphin ?»

Les offrandes de la grande bleue constituent l’essentiel de la carte et à chaque fin palais de trouver ses succulences. Ici, la soupe de poisson, la paella et la crevette royale grillée culminent toujours au hit-parade des commandes d’une clientèle familiale amatrice de bons plats. D’autres peuvent varier les goûts en optant plutôt pour des cigares de crevettes, un cocktail de poissons ou les traditionnels spaghettis au calamar et aux crevettes.

Les desserts restent cependant assez conventionnels, même si ‘le fondant au chocolat avec sa boule de glace’ reste une marque propre au Dauphin. Au vu des mets proposés au Dauphin, les prix restent relativement raisonnables. Pour une entrée les prix varient entre 200 et 500 DA. Les plats de poissons vont de 1000 à 1600 DA et les desserts ne dépassent pas les 400 DA. Le Dauphin, qui se veut aussi un restaurant d’un certain standing, représente un haut lieu de la gastronomie à Skikda.
Avec quelques autres restaurants de Stora, comme, entre-autres, Le Phare, de MammaLouiza, et La Voute, des Sayad, Le Dauphin continue, en dépit d’une conjoncture économique difficile, de pérenniser l’attachement de Skikda au beau et au bon. Des restaurants qu’il faut préserver et encourager. Dont acte.

Khider Ouahab
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...