Régions Est Skikda
 

Présentation du bilan de la municipalité de Skikda

Le maire sortant jette un pavé dans la mare

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.11.17 | 12h00 Réagissez

 
	Kamel Tabbouche, le P/APC sortant, lors de la conférence de presse
Kamel Tabbouche, le P/APC sortant, lors de la conférence de presse

Kamel Tabbouche, le P/APC sortant, a tenu, mardi dernier, une conférence de presse pour revenir sur les actions et les projets ayant été réalisés durant son mandat.

Il a profité de cette occasion pour s’attaquer ouvertement «à ceux qui voulaient me forcer la main pour servir leurs intérêts», allusion faite aux responsables locaux du RND, parti que le maire représentait.

Le bilan qu’il a présenté a été essentiellement axé sur des projets phares, en citant les actions visant à sécuriser la ville des inondations. «Les cités des 500 Logements, Frères Saker, Merj Eddib et Bouyala ont bénéficié de projets conséquents devant permettre d’en finir avec les inondations», a-t-il jugé. Il exposera, en détail, les opérations de réfection des routes, l’aménagement de la cité de Sidi Ahmed, Merj Eddib, ainsi que les cités Zeramna et Ben Mhidi.

Au sujet des aménagements de nouvelles routes, le maire citera celles menant du camp Comerint vers El-Karia, de Zeramna vers Zef-Zef et des quatre routes vers la cité des 700 Logements. Il fera également part de l’aménagement d’un nouveau cimetière de 17 ha qui, selon ses dires, sera ouvert avant le mois de juillet prochain. Lors du débat avec les représentants de la presse locale, M. Tabbouche savait pertinemment qu’il allait être apostrophé au sujet de plusieurs projets, pour le moins farfelus, réalisés à coups de milliards et qui lui ont valu, à tort ou à raison, de vives critiques. Le jet d’eau de Bab Qcentina, les plots lumineux qui infestent les routes et le parking à étages de Boulkeroua. A ce sujet, le maire dira : «Pour le parking, le projet et le choix du terrain ont été faits par la tutelle bien avant mon arrivée aux commandes de l’APC.

J’ai essayé de convaincre les responsables locaux quant au choix du terrain, inadéquat, mais malheureusement je n’ai pas été soutenu par les membres de l’Assemblée de mon propre parti. Pour le jet d’eau, j’ai été contre et je l’ai dit au wali. Là aussi, lors des délibérations, les membres de l’AG, dont une grande partie de mon propre parti, ont préféré plutôt voter pour le projet. Pour revenir aux plots lumineux, c’est vrai qu’on voulait implanter quelques plots dans certains endroits de la ville, mais pas autant quand même ! Ces plots ont été implantés sur ordre et en présence de l’ancien chef de daïra et d’un responsable de la wilaya. J’ai donné l’ordre d’arrêter l’opération, mais on m’a carrément ignoré. D’ailleurs, je vous informe que l’entreprise qui a fourni et implanté ces plots n’a toujours pas été payée parce qu’elle a travaillé sans disposer des justifications administratives relatives à la réception du projet.»

D’autres sujets en relation avec la gestion communale ont également été abordés, mais l’atmosphère ayant caractérisé cette conférence de presse était plutôt à l’amertume du maire sortant, qui ne manquait pas une occasion pour fustiger, sans les nommer, les responsables locaux du RND. «Le jour où j’avais refusé de servir certains intérêts, on n’a pas seulement refusé de me soutenir, on est allé jusqu’à me mettre des bâtons dans les roues», conclut M. Tabbouche. 

Khider Ouahab
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie