Régions Est Skikda
 

Skikda

L’Union des clubs sportifs dénonce

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.02.18 | 12h00 Réagissez


Les dernières attributions des subventions au profit des clubs sportifs amateurs n’ont pas tardé à faire réagir l’Union des clubs sportifs de la wilaya de Skikda (UCSWS) qui est vite montée au créneau en envoyant une correspondance au wali pour lui demander d’intervenir suite à «la mise à l’écart de 70 clubs locaux dans les dernières attributions de subventions.»

L’UCSWS estime dans sa lettre que le montant représentant 3 % du budget primitif de la commune «devrait être attribué aux associations sportives agréées», avant de faire remarquer que ce montant n’a finalement bénéficié «qu’à une petite partie des clubs»

Poursuivant son argumentaire, l’UCSWS ira jusqu’à rapporter que les clubs ayant bénéficié de subventions «n’avaient même pas déposé de demande vu que l’ensemble du mouvement associatif n’a pas encore adopté ses bilans moraux et financiers de 2017.» En dernier lieu, l’Union des clubs sportifs a interpellé le wali pour qu’il mette fin «à ces dépassements et à cette hogra», qui risquent, selon les termes de la lettre, de «pousser les clubs écartés à cesser leurs activités.»

Devant l’indisponibilité du P/APC de Skikda, pour des raisons personnelles, un membre de l’assemblée tiendra néanmoins à rectifier le tir et à répondre aux accusations apportées par l’UCSWS. «L’APC entend mettre fin à des pratiques anciennes qui consistaient à allouer des subventions à des associations souvent absentes sur le terrain», estime notre interlocuteur.

Il expliquera que tous les clubs concernés par la dernière dotation avaient bel et bien déposé leurs demandes et que ces subventions leur ont été accordées suite à «de longues réflexions et études faites par une commission souveraine.

Même le maire ne pouvait interférer dans ces attributions dont une grande partie est allée à la JSMS, le club phare de la ville, ce qui représente, à notre sens, un devoir.» Il conclura que ces premières subventions ne représentaient qu’une partie de l’aide communale. «Nous aurons également à attribuer d’autres subventions lors du budget complémentaire et là aussi, l’APC  adoptera la même politique en veillant à n’aider que les associations qui apportent réellement un plus, et non celles dont le seul objectif est de renflouer leurs caisses», conclut notre interlocuteur.

Khider Ouahab
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie