Régions Est Skikda
 

Une première à Skikda

Introduction du cèdre de l’Atlas à Sidi Driss

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.04.17 | 12h00 Réagissez

 
	Grâce à un travail de proximité, l’opération a impliqué de nombreux riverains
Grâce à un travail de proximité,...


Plus de 200 plants de cèdre de l’Atlas ont été introduits, samedi dernier, à titre expérimental sur les versants marins du mont de Sidi Driss, dans la commune de Beni Oulbène (Zargua), au sud de Skikda. Initiée par les randonneurs de l’association Alto des sports aériens, l’opération a vu également l’implication des membres de l’association Ecologica pour la protection de l’environnement. Selon Abid Berchi, président de l’association Alto, l’initiative visait essentiellement à expérimenter l’adaptation du cèdre de l’Atlas au sol rocailleux du mont de Sidi Driss. «Les plantations faites aujourd’hui nous permettront plus tard d’engager d’autres opérations de reboisement du site, dont le couvert végétal a connu un grand dépérissement», expliquera M. Berchi.

Au sujet du choix du cèdre de l’Atlas, le président d’Alto dira que cette espèce très rare dans la wilaya de Skikda convient parfaitement au mont Sidi Driss, et ce, pour diverses raisons. «Ce site englobe les mêmes spécificités naturelles et la même texture du sol que celles de Bellezma, Chelia et Tikdjda, des monts où le cèdre est très présent. En plus l’altitude de Sidi Driss, situé à 1363 m, sied parfaitement à cette espèce», ajoute notre interlocuteur. En vue d’assurer la réussite de l’opération, les membres d’Alto ont préalablement procédé à un véritable travail de proximité, en impliquant et en sensibilisant les riverains. A cet effet, M. Berchi dira: «Le mont de Sidi Driss sert de zone de package intensif. Nous avons fait appel aux habitants du mont, notamment ceux de Guemata, pour qu’ils nous guident vers des zones non concernées par ce phénomène en vue d’éviter que les bêtes ne nuisent aux plants du cèdre». Il insistera également pour reconnaître que la réussite de cette première opération revient à l’implication des conservateurs des forêts des wilayas de Skikda et de Batna.

«Ces deux responsables nous ont grandement aidés et c’est grâce à leur apport qu’on a réussi à avoir les 200 plants de la pépinière de Bellezma», poursuit-il. Pour le volet pratique de l’opération, l’APC de Beni Oulbène a également apporté son concours, en mettant à la disposition des membres de l’association un tracteur et deux agents communaux. A noter que le cèdre de l’Atlas reste une espèce très rare à travers les monts de la wilaya de Skikda, en dépit de la présence de toutes les prédispositions. A rappeler également que l’unique arbre de ce genre existait, il y a moins de 20 ans seulement, sur la place de l’Eglise, avant que les eaux pleines de détergents de kiosques implantés sur cet espace ne viennent le dépérir. Puisse l’opération d’Alto et d’Ecologica servir de starter pour penser à introduire et à grande échelle cette belle espèce.

Khider Ouahab
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...