Régions Est Skikda
 

Valorisation de la biodiversité locale à Skikda

Deux conventions-cadres signées par l’université

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Vers l’inscription d’un master en foresterie
Vers l’inscription d’un master en foresterie

Cette coopération scientifique permettra aux étudiants et autres chercheurs de trouver matière à études.

Deux conventions de partenariat avec la Conservation des forêts et la direction de la pêche ont été signées, jeudi dernier, par l’université de Skikda. Coïncidant avec la célébration de la Journée mondiale des zones humides, les nouveaux accords cadres portent globalement sur la mise en pratique d’un ensemble de programmes effectifs devant appuyer le partenariat entre les secteurs cités et l’université en vue de valoriser les richesses naturelles locales.

Dans une déclaration à El Watan, le Conservateur des forêts de la wilaya expliquera que l’accord signé représentait «un tournant important dans notre approche en vue de valoriser et aussi de fructifier notre biodiversité». Et d’ajouter : «Il nous fallait assurer la complémentarité naturelle qui nous lie à l’université.

Celle-ci dispose d’un potentiel scientifique important, et nous, nous gérons une grande richesse naturelle.» Il estimera également que cette convention s’assimile à une coopération scientifique qui permettra aux étudiants et autres chercheurs de l’université de trouver matière à études. «Notre secteur bénéficiera pour sa part de leur apport», ajoute notre interlocuteur en citant quelques exemples.

«Nous aurons à disposer d’une base de données scientifiques relatives au patrimoine naturel de notre wilaya et le travail des universitaires pourra même nous accompagner dans la lutte contre certaines atteintes que subit le milieu naturel», poursuit-il. Pour sa part, M. Haddad, recteur de l’université de Skikda, estimera que l’aboutissement de ces accords avait déjà été précédé par des actions d’échange, grâce notamment aux sorties des étudiants en master sur des sites naturels relevant du secteur des forêts.

Pour synthétiser l’essentiel des actions à mener dans le cadre des deux accords, M. Haddad dira : «On a déjà retenu l’ambition d’inscrire un master en foresterie, ainsi que le lancement d’un projet de recherche en biodiversité relatif à la zone humide Guerbès-Sanhaja.» Revenant à la convention liant l’université au secteur de la pêche, M. Haddad dira que l’université s’emploiera  à valoriser la recherche et le savoir-faire.

«Pour ce faire, et dans le cadre de la coopération nous liant à des universités espagnoles, nous entendons fructifier ces échanges et encourager de part et d’autre le partage du savoir-faire dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture», conclut le recteur de l’université.
 

K. O.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...