Régions Est Skikda
 

Baccalauréat à Skikda : Des candidates libres laissées pour compte

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.06.17 | 12h00 Réagissez

Les répercussions de l’interminable grève des transporteurs assurant les dessertes Collo-Skikda ne se sont pas fait attendre.

Dans la soirée de samedi à dimanche, plusieurs filles appelées à passer en candidates libres l’examen du baccalauréat ont barricadé la route passant près d’une des cités universitaires pour protester contre le refus qu’on leur a signifié pour accéder aux lieux. Craignant de subir les effets de la grève des transporteurs et de ne pas pouvoir se présenter, hier, aux premières épreuves du bac, ces filles, originaires des communes éloignées du centre d’examen au chef-lieu de wilaya, se sont ainsi retrouvées bloquées.

Leur recours aux cités universitaires restait pour elles l’unique alternative, bien qu’elles n’ouvrent aucun droit d’y accéder. Ce refus a d’ailleurs été nettement commenté par les parents de ces filles, qui semblent ignorer que l’accès aux cités, surtout celles des filles, obéit à des lois claires. On a même eu l’impression que les véritables responsables de la débâcle de ces pauvres filles ont cherché à faire porter le chapeau aux gérants des cités universitaires dans le but de fuir leurs propres responsabilités.

Si les véritables responsables concernés, qui étaient bien au courant du débrayage des transporteurs de Collo avaient anticipé pour trouver des solutions, les candidates libres de Kerkera, de Collo et de Tamalous auraient pu passer leur examen le plus normalement du monde. Mais à qui le dire ?                                         
 

K. O.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie