Régions Est Setif
 

Salah Bey (Sétif) : 600 logements AADL sans permis de construire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.11.17 | 12h00 Réagissez

Lancés depuis un certain temps, les 600 logements de Salah Bey (chef-lieu de daïra situé à 40 km au sud de Sétif) inscrits au profit de l’AADL se retrouvent sans  permis de construire.

Le pot aux roses a été  découvert, lundi, par Nacer Maskri, le wali de Sétif, lors d’une longue tournée dans la région. «Soulevé une première fois à Bir N’Saa, je retrouve le même problème ici. Vous devez régler ce problème dans les plus brefs délais, sinon je serai contraint d’arrêter les travaux. Je ne veux plus entendre parler de ces histoires. Les équipements publics doivent être réalisés en même temps. On ne doit pas attendre la dernière minute pour penser à la réalisation de l’école, du bureau de poste et autres infrastructures», fulmine le chef de l’exécutif, instruisant sur le champ les directeurs des Domaines,  du logement, de l’urbanisme et de la construction à rencontrer le maître d’ouvrage pour ficeler une fois pour toutes le dossier administratif de l’opération, dont le délai de réalisation est de 30 mois.

En arrivant à Ouled Tebben, le wali apprend avec stupéfaction que les écoliers de cette commune enclavée ont cours le samedi. A cause de l’exiguïté de l’établissement surchargé, les petits potaches ne disposent donc que du vendredi pour souffler un peu et réviser. «Venez voir dans quelles conditions étudient nos petits enfants privés en outre de la cantine», s’exclame un citoyen. Présent sur les lieux, le directeur de l’éducation est sommé de prendre en charge, et en urgence, la question.

Avant de quitter l’endroit, Nacer Maskri a promis d’aménager le terrain de football de la localité disposant d’incommensurables atouts touristiques. Il a en outre  chargé le chef de daïra de dénicher un terrain devant abriter le marché du village. Il convient de souligner que le problème de l’eau a été la principale revendication des citoyens d’El Hamma et Boutaleb, où le wali a instruit publiquement les directeurs des ressources en eau et de l’Algérienne des eaux, à boucler les raccordements devant permettre à ces deux localités d’étancher leur  soif , dans un délai n’excédant pas les 15 jours. A Boutelab, une commune située à l’extrême sud de la wilaya, le chef de l’éxecutif local a inspecté le chantier de raccordement au gaz naturel de 450 foyers devant jouir de cette commodité au début du 2e trimestre de l’année prochaine. 840 autres familles sont concernées par ce volet. Lequel a été l’autre revendication de la région qui a, faut-il le rappeler, souffert le martyr durant la tragédie nationale.     
 

Kamel Beniaiche
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie