Régions Est Setif
 

Sétif

La Pinède renaît de ses cendres

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.06.17 | 12h00 Réagissez


Lancé à plusieurs reprises dans les colonnes d’El Watan, le cri de détresse des habitants de la cité Emir Abdelkader, ex-la Pinède, ayant souffert le martyre à cause du délabrement de leur cadre de vie des années durant, a été finalement entendu par les autorités locales de Sétif. Ainsi, le problème des fissures constatées sur les façades des blocs 1 et 2 de l’immeuble central où résident 188 familles, a été confié au service du Contrôle technique de la constructions (CTC) qui n’aurait signalé rien d’alarmant. Le problème du sous-sol du bâtiment inondé par les eaux usées a été pris en charge, puisqu’une entreprise est à pied d’œuvre. Après l’épuration du sous-sol, la réfection du réseau d’évacuation des eaux usées est en voie d’achèvement. La réhabilitation de l’étanchéité des différents bâtiments est inscrite dans  l’opération pour un montant global de 10,85 millions de dinars.

Cette enveloppe est prélevée de la taxe d’habitation. La révision de l’éclairage public, des trottoirs et  de la cour de la cité, considérée dans un passé pas lointain comme l’une des plus belles vitrines de Sétif, est à la charge de la commune ayant à cet effet consacré une enveloppe de 19 millions de dinars. Il convient de souligner que les travaux précités ont fait l’objet, mercredi dernier, de la visite du wali, Nacer Maskri, qui a beaucoup échangé avec les habitants de la Pinède. Mettant à profit la venue du chef de l’exécutif, les représentants de la cité ont tenu à exposer d’autres problèmes.

«On apprécie à juste titre votre démarche, car vous êtes le premier wali à avoir donné suite à nos innombrables doléances. On voudrait solliciter une nouvelle contribution pour le ravalement (peinture) des façades des 9 blocs. On profite en outre de l’opportunité pour demander votre intervention afin que nous puissions récupérer le terrain qui a été annexé par le propriétaire du nouvel hôtel, alors que cette parcelle est une aire de jeux pour les enfants de la cité», ont-ils déclaré.
Le wali réplique directement : «Les deux opérations prises en charge par la wilaya entrent dans le cadre de la taxe d’habitation qui n’est pas énorme. On doit savoir que cette somme ne concerne pas uniquement la ville de Sétif. Coûteuse, la question du ravalement des façades des immeubles est à la charge des copropriétaires. Concernant le terrain rattaché à tort ou à raison à l’hôtel, le chef de daïra et le P/APC ont été chargés d’identifier sa nature juridique.»

Avec la réhabilitation du parking et de la chaussée, la vieille et belle cité de la Pinède va-t-elle renaître de ses cendres ?                                  

Kamel Beniaiche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...