Régions Est Setif
 

Elle est tenue chaque année à Sétif

La marche du 8 Mai aura-t-elle-lieu ?

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.03.17 | 12h00 Réagissez

 
	Des manifestations pacifiques réprimées dans le sang.
Des manifestations pacifiques réprimées dans le sang.

Le 72e anniversaire des massacres du 8 Mai 1945 n’est pas loin. La commémoration coïncidera cette année avec les législatives. Pour l’heure, celles-ci n’accaparent que l’attention des candidats et de leur formation.

Pour le reste, le devoir de mémoire passe en priorité, c’est un principe. Et ces derniers s’interrogent légitimement sur l’organisation de la traditionnelle marche cette année. Sachant que les principales artères de la capitale des Hauts-Plateaux sont non seulement impraticables mais interdites à la circulation.

Des piétons, en premier lieu. Les travaux du tramway posent, le moins qu’on puisse dire, problème. D’autant que l’aménagement du centre-ville, où les Sétifiens ont pris l’habitude d’effectuer chaque année un devoir de mémoire n’est pas entamé. A cet effet, une question nous taraude l’esprit : «La marche du 8 Mai aura-t-elle lieu en 2017 ?» La réponse se trouve, diriez-vous, dans le camp des autorités locales et de l’entreprise turque en charge du projet. L’importante question du  programme qui fait l’objet d’un copier-coller, ces dernières années, est un sujet à ne pas éluder. Il convient de souligner que certains bureaucrates ont confiné ce pan de notre histoire contemporaine dans une partie de pétanque et un petit de tournoi pour des poussins.

La composante de la commission de préparation de l’événement est, elle aussi, remise en question par de nombreux initiés. Reporté dans un premier temps, puis carrément annulé, le Salon du livre, organisé d’habitude du 9 au 18 mai, a été «zappé» l’année dernière. Au grand dam des férus du livre et de la lecture. Afin de masquer l’annulation de cet important rendez-vous culturel, l’ex-directeur de la culture de la wilaya a trouvé la parade : «Pour clarifier les choses, le Salon du livre fait partie de notre feuille de route. L’aménagement de la salle d’exposition de Maabouda, qui nécessitait des travaux, est la principale cause de ce décalage au 5juillet» (voir El Watan n° 7786 du samedi 7 mai 2016). Les propos de notre interlocuteur sont restés des vœux pieux. Puisque le Salon n’a pas eu lieu et l’aménagement de la salle d’expositions d’El Maabouda n’est toujours pas finalisé.

 

Kamel Beniaiche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Vidéo

Constantine : Hommage à Amira Merabet

Constantine : Hommage à Amira Merabet
Chroniques
Point zéro Repères éco

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie