Régions Est Setif
 

Extension de l’aérogare de Sétif

’EGSA injecte 530 millions de dinars

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.02.18 | 12h00 Réagissez

L’extension partielle de l’aérogare de l’aéroport du 8 Mai 1945 de Sétif, qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps, entre dans sa phase finale.

Le cahier des charges se trouve actuellement au niveau de la direction de l’Entreprise de gestion des structures aéroportuaires (EGSA) devant, nous dit-on, lancer les avis d’appels d’offres dans les prochains jours. Avant d’être gelée, l’opération était dans un premier temps inscrite au titre du budget sectoriel. Relancée depuis un certain temps, l’extension sera entièrement financée par l’EGSA, qui va injecter de ses fonds propres pas moins de 530 millions de dinars, dont 270 millions de dinars pour les travaux. Le reste de la cagnotte sera consacré aux équipements.

La maquette de l’aérogare réamenagée a été présentée au ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane lors de sa dernière visite à Sétif, où il a demandé au maître de l’ouvrage, en l’occurrence l’EGSA, de réduire les délais de réalisation de 10 à 8 mois. Présent sur les lieux, où il a exposé des facettes du projet, le maître d’œuvre, l’architecte Amar Cherifi, n’est pas contre.

«Avec l’engagement des différents intervenants, on peut facilement finaliser l’opération avant la fin de l’année, d’autant que le maître de l’ouvrage n’a pas lésiné. Suivant de très près l’opération, le wali insiste lui aussi sur la réduction des délais de réalisation», a-t-il dit. Ayant traité en 2017, pas moins de 248 225 passagers, dont 228 809 sur le réseau international, l’aéroport 8 Mai1945 de Sétif,  présentant un taux de croissance annuel moyen pour les dix dernières années de 25,12 % sur l’international, et de -3,73 % sur le réseau national, ne pouvait fonctionner avec une structure dépassée, pour ne pas dire obsolète. Même si elle n’est pas complète, l’opération va relooker la salle d’embarquement international et l’espace de traitement des bagages.

Occupant actuellement une superficie de 4 550 m2, l’aérogare aura, une fois agrandie, une superficie de 5 900 m2. Afin de faciliter l’enregistrement des bagages et les procédures au niveau de la Douane et de la police des frontières, les accès d’enregistrement passeront de 6 à 10 guichets. Au nombre de quatre pour l’heure, les filtres de police seront multipliés par deux. Un espace commercial de plus de 800 m2 y est prévu.

Pour plus de fluidité des passagers, l’entrée de l’infrastructure sera dotée d’un deuxième scanner. Une deuxième sortie de l’international est aussi projetée. Le carrousel de l’arrivée internationale sera remplacé par un autre plus grand. La réalisation d’un free-shop devant occuper un espace du 2e étage est prévue, tout comme les espaces fumeurs. Durant les travaux, le trafic ne sera en aucune manière perturbé. Selon les études de l’EGSA, cette extension portera les capacités annuelles de l’aérogare à 350 000 passagers. 

Kamel Beniaiche
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...