Régions Est Jijel
 

Conséquences sur l’oléiculture à Jijel

Une saison qui risque d’être désastreuse

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.10.17 | 12h00 Réagissez

Un bilan encore provisoire des dégâts causés par les feux de forêt particulièrement ravageurs de cet été a déjà identifié 373 sinistrés, selon le chargé de la communication à la Conservation des forêts de la wilaya de Jijel, Mohamed El Hadi Kadjour.

Notre interlocuteur précisera que ce premier travail reste provisoire, puisque la commission mixte chargée du recensement, du diagnostic et de l’évaluation des dégâts est encore à pied d’œuvre sur le terrain. Il faut préciser que pas moins de 25 communes, sur les 28 que compte la wilaya, ont été touchées par ces incendies avec des feux particulièrement dévastateurs dans les régions de Bouraoui Belhadef, Texenna, Bordj T’har, Beni Hbibi, Beni Yadjis, Settara et El Milia.

Ainsi, ces données officielles, encore provisoires, font état de la perte de 20 407 oliviers, ainsi que de 2627 arbres fruitiers. Le secteur apicole a été aussi touché, puisqu’il a été enregistré la destruction de 538 ruches pleines et 54 autres vides. Les aviculteurs spécialisés dans le poulet de chair ont perdu 2 770 sujets, alors que pour les éleveurs, il a été relevé que 6 étables ont été consumées par le feu. Pour les espaces forestiers, une superficie de 1 204 hectares a été brûlée, dont 970 ha avec une prépondérance du chêne-liège. Le couvert végétal détruit restant est composé essentiellement de maquis et de broussailles.                                                                    
 

Fodil S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie