Régions Est Jijel
 

Horaires des officines à Jijel

Un problème soulevé par des associations

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.10.17 | 12h00 Réagissez

Une douzaine d’associations activant essentiellement dans le domaine de la santé des malades (diabétiques, insuffisants rénaux et hépatiques, cancéreux, autistes, cardiaques), ou de bienfaisance et de lutte contre l’analphabétisme, viennent de saisir le directeur de la santé pour lui demander de revoir les modalités de mise en place de la garde des pharmacies d’officine dans la wilaya de Jijel. Cette pétition, appuyée par une autre signée par plus de 200 citoyens, a été adressée au wali de Jijel.

Le mouvement associatif signataire de la missive soutient que «le programme actuel de la garde est à l’origine de difficultés pour arriver aux pharmacies et acheter des médicaments en temps opportun vu qu’elles se trouvent assez loin des centres de santé et hospitaliers». Et d’ajouter que les citoyens «ignorent parfois la localisation de ces pharmacies». Les signataires demandent que soient programmées des gardes 24h/24 à proximité des centres de santé et hospitaliers, puisque les accompagnateurs des malades sont parfois astreints de ramener les médicaments demandés par les médecins de garde.

Les associations précisent que cette correction servira en premier lieu le citoyen. Pour leur part, les citoyens pétitionnaires déplorent «la fermeture assez tôt des pharmacies dans les quartiers (19 heures)», alors qu’il n’y a pas longtemps, elles demeuraient encore ouvertes tard dans la nuit, au grand soulagement des citoyens. Les signataires ajoutent que cela évitait des déplacements «pénibles et hasardeux de nuit, sans moyen de transport, particulièrement durant les intempéries». Ils demandent enfin une intervention du wali pour «mettre un terme à cette aberration qui nous porte préjudice». La décision de la direction de la santé a été faite en application de l’arrêté du 29 août 2014 fixant les modalités d’organisation de la garde au niveau des officines de pharmacie, qui fixe les horaires d’ouverture en continu de 8 heures à 19 heures et exceptionnellement jusqu’à 22 heures après accord du directeur de la santé, en fonction des spécificités de la zone d’implantation.

En tout cas, depuis quelques semaines, les malades qui sortent très tard de l’hôpital ou d’un centre de santé, doivent dans un premier temps trouver un moyen de transport pour trouver une pharmacie de garde, alors que jusqu’ici certains pharmaciens se trouvant près de ces établissements assuraient toujours la garde. Cette situation fait dire à certains que avec l’application stricto sensu de la réglementation, avant «nous n’avions pas de problème, maintenant si». Avec l’arrivée de la saison hivernale, la quête de médicaments pour les malades tard dans la nuit ne sera pas de tout repos. 
 

Fodil S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie