Régions Est Jijel
 

Pénétrante autoroutière à Jijel

Seulement 30% d’avancement

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.12.17 | 12h00 Réagissez

Plusieurs facteurs continuent de retarder la réalisation de ce projet, dont on ne cesse de louer l’importance pour relier El Eulma au port de Djen Djen, mais sur le terrain…

Les retards de paiement et la faiblesse des crédits octroyés par le ministère des Finances participent dans la lenteur des travaux qui caractérisent le chantier de la pénétrante autoroutière Djen Djen (Jijel) – El Eulma (Sétif) sur 110 km. Ce sont là, avec les difficultés dans la sécurisation du couloir, la topographie de la région, le retard dans les opérations de libération du tracé et le changement de certains tronçons prévus dans l’étude préliminaire, les causes invoquées par le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelaghani Zaâlane, dans une réponse écrite à une question de la députée Bedra Ferkhi, datée de novembre dernier.

Le projet, dont les travaux ont officiellement démarré en mars 2014, a atteint, 44 mois après, un taux d’avancement de 30%. Un chiffre qui fait froid dans le dos. Dans la même missive, le ministre écrit que l’Agence nationale des autoroutes (ANA), en sa qualité de maître d’ouvrage délégué, a mis en demeure certaines entreprises en charge de ce projet pour renforcer le chantier en moyens humain et matériel, afin de rattraper le retard et accélérer le rythme des travaux.

D’un autre côté et en réponse à une autre question relative au projet routier devant relier Chekfa à Ouled Asker, en passant par Boumelih et Atroui, sur une distance de 16 km, le ministre a indiqué que ce projet inscrit en 2014, vient de faire l’objet d’un appel d’offres national ouvert et que suite à l’ouverture des plis, le projet a été confié à l’entreprise Nostrap pour un montant de 215 millions de dinars et un délai de 5 mois.

Si pour le projet à Chekfa, l’espoir de le voir rapidement achevé est réaliste, pour la pénétrante, les choses semblent traîner, bien qu’après la visite de l’ex-ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali en février 2016, les choses aient commencé à bouger dans le bon sens.

Actuellement, et dans l’attente de la livraison de la pénétrante autoroutière Djen Djen-El Eulma, la priorité est dans l’achèvement des travaux sur la RN77, notamment les viaducs enjambant respectivement l’oued Missa et oued R’ha dans la wilaya de Jijel, ainsi que la problématique de l’ouvrage sur l’oued Mnar, dans la commune de Tassadane Haddada (wilaya de Mila), dont la réception a beaucoup tardé. Une fois mis en service, ces trois ouvrages d’art allègeront d’au moins une trentaine de minutes le parcours entre Jijel et El Eulma.                

Fodil S.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...