Régions Est Jijel
 

Grève des transporteurs de voyageurs à Jijel

Plusieurs lignes paralysées

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.01.18 | 12h00 Réagissez

La ligne Jijel-Constantine est restée paralysée par une grève des transporteurs assurant cette liaison depuis la semaine passée.

 A l’origine, c’est un conflit opposant ces derniers à la Société de gestion de la gare routière (Sogral) qui a déclenché ce mouvement, privant les voyageurs, notamment les étudiants, d’un moyen de transport pour se déplacer entre les deux villes.

Les transporteurs des wilayas de Sétif, Jijel, Mila et Skikda assurant des lignes au départ ou à destination de Constantine sont également concernés par ce bras de fer avec la Sogral.
Selon une source au fait de ce conflit, ce mouvement est parti pour durer si un terrain d’entente n’est pas trouvé entre les deux parties, qui campent encore sur leurs positions. Le motif de cette grève serait lié à la décision de la Sogral de prendre en charge la vente des tickets de transport, tout en prélevant un droit de vente sur chaque billet vendu.

Cette mesure, qui n’a pas été du goût des transporteurs, qui ont déclenché cette grève «jusqu’à ce la Sogral revienne sur sa décision». Une réunion était prévue jeudi dernier à Constantine entre les directeurs des transports de cette wilaya et ceux de Sétif, Jijel, Mila et Skikda, qui devaient rencontrer les représentants des grévistes et de la Sogral pour débattre de cette grève. Celle-ci est également liée, indique-t-on, à la confusion qui règne dans ce secteur depuis l’orientation des transporteurs de ces wilayas vers la nouvelle gare routière de Djenane Zitoune à Constantine.

Par ailleurs, le directeur des transports de la wilaya de Jijel a minimisé des hausses des tarifs intervenus sur certaines lignes, indiquant que ses services sont à l’écoute des usagers pour prendre en charge leurs doléances. Selon lui, quelques augmentations ont cependant été signalées sur des lignes rurales. Des hausses de tarifs ont également été signalées dans la ville d’El Milia et entre cette dernière et la commune de Ouled Yahia, où le citoyen est tenu de payer 5 à 10 DA de plus sur certaines lignes.

Amor Z.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie