Régions Est Jijel
 

Port de plaisance d’El Aouana (Jijel)

Les travaux de bitumage achevés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le projet est en train de prendre progressivement forme
Le projet est en train de prendre progressivement forme

Cette infrastructure est réalisée dans un double objectif : contribuer au développement de la pêche et promouvoir les activités de plaisance dans cette région à vocation touristique.

Longtemps à la traîne, les travaux d’achèvement du port de pêche et de plaisance d’El Aouana ont été relancés par la pose du bitume sur le terre-plein de cette infrastructure, réalisée dans le double objectif de contribuer au développement de la pêche et de promouvoir les activités de plaisance dans cette région à vocation touristique. Il faut rappeler que beaucoup d’encre a coulé au sujet de ce projet, lancé en 2008 par un groupement d’entreprises portugo-brésiliennes, pour un délai qui n’excédait pas les deux ans et pour un montant initial de quelque 400 milliards de centimes.

D’un retard à l’autre pour des raisons multiples, ce projet a fini par prendre les contours d’une infrastructure qui ne s’achève pas. Et voilà qu’après presque dix ans d’un chantier qui arrive à son terme par cette étape du bitumage, il reste pourtant quelques travaux à accomplir pour permettre sa mise en service. Et cette mise en service ne peut être effective que par la préparation des conditions de son ouverture, notamment par la mise en place de certaines commodités indispensables pour les activités de plaisance.

Il faut rappeler qu’il est encore prévu de réaliser, à cet effet, des cafétérias, des restaurants et un parking sur son espace. Sur sa fiche technique, le port de pêche et de plaisance d’El Aouana présente les contours d’un bassin de 8 ha de son plan d’eau est un terre-plein de 5 ha avec une jetée ouest de 366 mètres et une jetée est de 348 mètres.

Sa mise en service lui permettra de recevoir 210 embarcations entre chalutiers, sardiniers et petits métiers, en plus des unités de plaisance. Sa réception, qui se fait attendre, est de nature à donner un nouveau souffle au tourisme, encore à son état rudimentaire, dans cette région, où l’on compte aussi des projets touristiques qui sont en cours de réalisation dans le cadre d’investissements privés dans la ZET d’El Aouana.                

Amor Z.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie