Régions Est Jijel
 

Des centaines de demandes en souffrance à Jijel

Le téléphone fixe, un luxe

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.12.17 | 12h00 Réagissez

A l’ère des technologies de la communication les plus avancées, le téléphone fixe est encore un luxe pour de nombreuses localités dans la wilaya de Jijel.

Et c’est à la Direction opérationnelle des télécommunications (DOT) qu’on reconnaît que de nombreuses demandes sont en instance de traitement sans qu’un délai précis soit donné pour leur prise en charge. «Nous avons des demandes, beaucoup de demandes et dans toutes les communes de la wilaya de Jijel», affirme un cadre de ce groupe.  

Cette affirmation est cependant atténuée par la promesse de se pencher sur toutes ces demandes dès que les programmes proposés à la direction générale seront validés. «Nous avons soumis tout un plan de travail aux responsables d’Algérie Télécom à Alger et on attend leur décision à ce sujet», note-t-il encore.

La réalisation de ces chantiers reste tributaire de l’accès à la nouvelle technologie de la FTTH (fibre à domicile qui garantit un haut débit internet), lancée par Algérie Télécom, mais qui n’a pas encore atterri à Jijel. «C’est une nouvelle technologie, elle vient remplacer celle des Amsan, elle a été lancée à Mostaganem, on l’attend encore dans notre wilaya», précise ce responsable. Au-delà de ces promesses, sur le terrain, des citoyens sont impatients de se voir brancher au réseau téléphonique. Certains affirment avoir sollicité Algérie Télécom depuis de longues années pour une ligne de téléphone fixe.

D’autres ne cessent de faire des va-et-vient pour tenter d’en savoir plus sur les projets retenus. Dans certaines localités, l’attente s’est presque éternisée, comme  dans le quartier d’Asmoun, dans la ville d’El Milia, où des citoyens attendent la fameuse ligne depuis des années.

Le programme prévu pour ce quartier en 2014 a été retardé, même si on affirme qu’il a été retenu pour l’année en cours, ou, au plus tard, pour 2018. «Là aussi, on attend l’aval d’Alger pour le réaliser», affirme-t-on à Algérie Télécom.

Dans d’autres communes, c’est également la même attente qui laisse sur leur faim des citoyens dans leur espoir de se voir brancher au réseau téléphonique. 

Amor Z.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...