Régions Est Jijel
 

Jijel

La «Rahma» des prix

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.05.17 | 12h00 Réagissez

Pour une fois, le consommateur n’a pas assisté à la flambée massive des prix, à l’occasion d’un événement qui impose des achats et des dépenses.

C’est du moins ce qu’on peut constater à Jijel et dans les communes de la wilaya, où une certaine «Rahma» a régné dans les marchés, bien achalandés, de surcroît, à l’occasion du début du mois du Ramadhan. Hormis quelques augmentations, qui n’ont pas trop influé sur les prix d’avant ce mois, la situation est globalement satisfaisante pour le consommateur qui peut s’offrir de la tomate à 50/60 DA le kg, des courgettes au même prix, de la pomme de terre entre 40 et 50 DA le kg, et du poulet à 260 DA le kilo.

 La viande est, depuis déjà quelque temps, affichée à 900 DA le kg, pendant que les escalopes de dinde sont à 550 DA le kg, après avoir atteint, il y a quelques mois, le tarif exorbitant des 900 DA le kg. Si le poisson fait partie d’une autre histoire de par ses prix qui ont flambé bien avant ce mois pour diverses raisons, dont principalement la rareté du produit, la disponibilité des fruits et légumes a largement contribué à la baisse de leurs prix. Les pêches, les abricots et les fraises, des fruits de saison, disponibles à raison d’un prix oscillant entre 150  et 180 DA, sont globalement à la portée du consommateur.

Les bananes ont également amorcé une baisse pour s’afficher à 260 DA le kilo, pendant que le melon et la pastèque sont respectivement cédés à 150 et 60 DA le kilo. Et pour mieux maîtriser la situation des marchés, les autorités de la wilaya ont annoncé l’ouverture de points de vente des différents produits à l’occasion du mois de Ramadhan, en collaboration avec la direction du commerce, la Chambre de l’agriculture, l’Union de wilaya des commerçants et des artisans algériens, ainsi que d’autres organismes. Cette démarche a concerné l’ouverture de sept marchés dans les communes de Jijel, El Milia, Taher, El Ancer et El Aouana. Le but est de «lutter contre la spéculation et de rendre disponibles les différents produits à des prix abordables durant le mois du jeûne», selon les services de la wilaya.                   

Amor Z.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie