Régions Est Jijel
 

Gestion des biens de la commune à Ziama Mansouriah (Jijel)

L’aubaine de la saison estivale

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le front de mer a été aménagé sur une superficie de 1,5 hectare
Le front de mer a été aménagé sur une...

En cette période de crise, l’APC a tiré des profits importants de la location d’espaces sur les plages.

A peine entamée, la saison estivale a permis à la commune côtière de Ziama Mansouriah, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Jijel, de tirer des bénéfices conséquents de la gestion des plages et des parkings. C’est ce qu’a affirmé le président de l’APC, qui a fait part d’un revenu de 1,6 milliard de centimes au titre de la location de périmètres à l’entrée des zones de baignade.

A la seule Plage Rouge, 20 m2 d’espace ont été loués pour 80 millions de centimes, ce qui représente une aubaine financière pour la commune, selon ce responsable, en cette période de tarissement des ressources financières. Les efforts déployés pour venir à bout de toute forme de squat ont permis de rétablir l’ordre sur l’ensemble des plages de Ziama Mansouriah, selon les déclarations de ce même responsable.

Se réjouissant de l’afflux sur les plages de sa commune, le P/APC a, par ailleurs, fait part de sa satisfaction des conditions de séjour offertes aux vacanciers. Pour assurer un meilleur accueil à ces derniers, tout un dispositif a été mis en place, selon lui. «D’abord, il n’y a plus aucune trace du squat des plages, l’accès aux zones de baignade est libre et gratuit», a-t-il précisé.

«Le plus important pour nous, c’est d’avoir aménagé le front de mer sur une superficie de 1,5 hectare avec des boutiques, des magasins et des kiosques, qui permettent à nos visiteurs de disposer de tout ce dont ils ont besoin sur place dans des conditions idéales et en toute sécurité et quiétude», a-t-il encore indiqué.

Evoquant la situation de la circulation automobile, notre interlocuteur a précisé que des mesures ont été prises pour faciliter le mouvement des véhicules. A ce titre, des feux de signalisation routière ont été installés à Ghar El Bez, là où des travaux sont en cours pour la réalisation d’un viaduc. L’arrêté de wilaya interdisant aux poids lourds d’emprunter cette voie durant la journée et la présence en force des motards de la Gendarmerie nationale ont permis d’assurer une certaine fluidité à la circulation, selon les remarques du même responsable.

Amor Z.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...