Régions Est Jijel
 

Jijel en bref :

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.07.17 | 12h00 Réagissez


Baisse de la criminalité durant le Ramadhan

La criminalité a baissé de 23,19% durant le mois de Ramadhan 2017 par rapport à celui de 2016, lit-on dans un bilan de la sûreté de wilaya, présenté mercredi dernier lors d’un point de presse. Ainsi, il a été enregistré 159 affaires contre 207 durant le Ramadhan 2016. Les atteintes aux personnes, concernant essentiellement les coups et blessures volontaires, constituent les principales affaires avec 88 cas, suivies par les atteintes aux biens, avec 51 dossiers, et 13 affaires liées aux crimes économiques. Les autres cas  concernent des atteintes aux biens publics et les stupéfiants.  Par contre, les accidents de la route ont connu une légère hausse, passant de 40 durant le Ramadhan 2016 à 49 cette année. Ces accidents ont causé des blessures à 59 personnes, alors que 7 autres ont succombé. Dans près de la moitié des accidents (23 cas), les motocycles étaient impliqués et ont causé un mort et 15 blessés. La vitesse est considérée comme la principale cause de ces accidents et le doigt est particulièrement pointé vers la catégorie des jeunes se trouvant dans la tranche d’âge des 20 à 30 ans. Par ailleurs, et concernant la saison estivale, la sûreté de wilaya a déployé 1172 agents pour assurer la sécurité et la surveillance au niveau de 7 plages relevant de leur compétence (Kotama, Aouka, Jijel, El Aouana centre et Ziama
Mansouria).

Le moustique tigre inquiète les habitants

Dans plusieurs quartiers de la ville de Jijel, notamment au centre-ville et à la cité du 18 Février, communément dénommée «Ekete» les habitants parlent d’un moustique à la piqûre bien différente de celle de l’insecte habituellement présent dans la région. Selon des indications de certaines personnes qui ont capturé des spécimens, ce moustique est à l’origine de certaines démangeaisons ou encore de réactions inflammatoires dérangeantes chez certaines personnes. Des citoyens qui ont observé minutieusement cet insecte soutiennent qu’il s’agit du moustique tigre. Nos interlocuteurs avancent que ce moustique provoque des boutons bien plus gros que ceux du moustique habituel, avec une rougeur plus prononcée et des démangeaisons sur une surface plus importante et qui s’étale si on la gratte. La présence de cet insecte ne fait pas par ailleurs oublier le fléau de la prolifération des moustiques ces deux dernières années à Jijel. Il faut dire qu’avant, les traitements réguliers et répétés de la phase larvaire jusqu’à la maturité du moustique, atténuaient grandement leur présence dans certaines cités. Mais depuis l’été 2016, rien ne se passe plus comme avant. La programmation est déréglée et certains bien au fait de la situation parlent de matériel de fumigation en panne. Les responsables de la commune devraient jeter un coup d’œil sur le service en charge de ces opérations pour vérifier si les opérations de lutte contre les moustiques sont réellement effectuées.    

Prolongement de la route littorale est

Une nouvelle route devant relier le boulevard Zighout Youcef à la mechta Boukelia à la sortie est de la ville vient de connaître le lancement des travaux qui devront s’étaler sur 8 mois. Cette route, qui prolongera les espaces de détente et de promenade, principalement durant la saison estivale, a été initiée par la commune de Jijel, maître de l’ouvrage. Inscrits dans le cadre des plans de développement communaux pour l’exercice 2017, ces travaux ont été confiés pour un montant de 56, 24 millions de dinars. 

Fodil S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...