Régions Est Jijel
 

Jijel

Files d’attente pour un plein d’essence

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.01.18 | 12h00 Réagissez

Illuminée par un phénomène lunaire des plus rares, qui a renvoyé l’image envoûtante d’un ciel dégagé et particulièrement éclairé avec un cercle lumineux entourant la lune, la dernière nuit de l’année 2017 à Jijel n’a pas été que ce moment de fascination.

Elle a surtout été la nuit d’une ruée sur les stations d’essence pour faire un plein qui va coûter encore plus cher. Dans certaines stations, à l’image de celle de Belghimouz, sur la double voie expresse de la RN43, les pompistes ont été débordés par des files d’attente de véhicules avançant lentement pour faire ce plein. Un plein au prix de l’ancien tarif, que le gouvernement a décidé d’augmenter, réduisant presque à néant un pouvoir d’achat déjà érodé des citoyens. A minuit, les différents types de carburant se sont affichés avec les nouveaux tarifs, achevant ainsi une année 2017 avec des augmentations qui vont toucher pratiquement tous les produits. «La petite boîte de yaourt va prendre plus de 5 DA sur son prix», avertit un commerçant tenant une modeste épicerie dans une cité populaire de la ville d’El Milia. Et ce n’est pas que le yaourt qui va prendre ces dinars de plus, puisque le lait en boîte et tous les autres produits à large consommation sont annoncés pour connaître les mêmes hausses.

«C’est l’effet de l’augmentation du carburant qui va se répercuter sur le transport de tous ces produits», tente d’expliquer un client devant cette épicerie. Un certain désarroi se lisait d’ailleurs sur le visage de nombreux citoyens jijeliens, appréhendant les conséquences de ces augmentations sur leur pouvoir d’achat en cette fin d’année 2017. Pour certains «les vœux de “bonne année” ne sont que des messages de circonstance qui ne reflètent pas l’état d’esprit des gens qui vont accueillir la nouvelle année 2018 avec plus de déception, de peur et d’appréhension de leur avenir». «Attendons pour voir, l’année 2018 n’a pas encore commencé», tranche cependant sur une note d’optimisme, Hocine, un homme d’un certain âge, qui dit garder espoir en ce qui va arriver.                                                                                           A. Z.

Amor Z.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie