Régions Est Jijel
 

Subventions accordées aux associations à Jijel

Des tonnes de documents contre des aides misérables

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.01.18 | 12h00 Réagissez

Chaque année à la même période, les associations qui ont une existence légale à Jijel sont appelées à déposer leur dossier pour l’obtention de la subvention accordée par l’Etat. Mais, pour pouvoir obtenir cette aide, qui ne dépasse souvent pas la modique somme de 100 000 DA, il faut courir.

Courir dans tous les sens, au risque de la perdre. L’obtention de cette aide passe d’abord par la direction de l’action sociale (DAS), qui se chargera de signer le contrat-programme. La direction de l’administration locale (DAL) est l’étape suivante pour déposer le dossier, qui passera ensuite devant le contrôleur financier (CF) pour vérification. A la DAL, d’emblée vous êtes accueilli par une femme débordée par tant de dossiers à ficeler, mais visiblement disposée à vous faciliter la tâche. «J’ai fait l’impossible pour vous joindre, c’est le dernier délai, je ne sais pas qu’est ce qu’on fait depuis le mois de décembre pour vous contacter», lance-t-elle en tenant à rappeler que le CF a encore demandé telle ou telle autre pièce.

Le dossier est à compléter et à déposer dans le délai d’un jour, car passé ce bref délai, le CF n’accepte plus la moindre pièce. Pendant ce temps, il faut courir, car on insiste pour vous dire que c’est le dernier délai pour ramener les documents manquants. Des pièces qu’il faut fournir sans trop tarder de chez le comptable chargé d’établir le bilan financier de l’association. Ne pas oublier aussi le PV de l’AG désignant ce comptable et un document dûment signé par ce dernier, attestant qu’il est bel et bien le chargé de la réalisation du bilan comptable de l’association. Dans le dossier à joindre, il est encore exigé le certificat de conformité, le statut, et l’agrément de l’association en plus d’un tas d’autres pièces allant jusqu’au moindre document justifiant ses dépenses.

Ceci dans le cas ou tout passe sans qu’on vous surprenne par la demande d’une autre pièce. Si tout va bien, l’accord de l’attribution de la subvention passera après vérification et visa. Dans ce labyrinthe des pièces à fournir, de nombreuses associations ratent les délais et perdent cette subvention. «L’année passée, c’était le même scénario ; on nous a appelés à la dernière minute pour nous dire que c’est le dernier délai, une fois le dossier préparé, c’était trop tard, la DAL n’a pas accepté de le recevoir», déplore le président d’une association. La DAS est souvent mise à l’index dans ce remue-ménage de dernière minute, d’autant plus qu’elle dispose à son niveau des adresses et des coordonnées de toutes les associations pour pouvoir les inviter à compléter leurs dossiers dans les délais.

Amor Z.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie