Régions Est Jijel
 

Le phénomène prend de l’ampleur à Jijel

Des routes avec des trous béants

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.11.17 | 12h00 Réagissez

Rouler sur une route et faire face à un trou béant au détour d’un virage ou d’un tronçon mal aménagé est un dangereux phénomène qui se banalise dans la wilaya de Jijel.

Et c’est l’inertie des responsables chargés d’intervenir pour remettre la route en état qui soulève l’incompréhension et l’étonnement des usagers. Souvent, cette situation dure jusqu’à l’intervention d’un citoyen pour boucher le trou en question avec un pneu, une planche, des bâtons ou tout ce qui tombe sous sa main pour avertir les usagers sur les risques qu’ils encourent devant un tel fait.

«Ce problème est insignifiant par rapport aux prérogatives du maire, qui peut facilement ordonner l’intervention pour boucher ce trou, mais que voulez- vous que je vous dise, il y a peut-être d’autres priorités qui préoccupent plus que la sécurité des citoyens», ironisait, il y a quelques jours, un élu local devant la persistance d’un grand trou, resté ouvert durant plusieurs semaines sur une route dans la ville d’El Milia.

A Jijel, des internautes ont réagi à ce phénomène par le biais de photos d’une voiture happée par un autre trou dans une cité périphérique du centre-ville, qu’ils ont postées sur les réseaux sociaux. Ces images se sont tellement banalisées qu’elles deviennent monnaie courante qui ne préoccupe pas grand monde, à tel point qu’on peut être surpris par toutes sortes d’objets avertissant sur un trou sur la route. A l’origine de ce phénomène, il y a souvent une canalisation d’eau qui a été rompue ou un réseau d’assainissement défectueux, qui finit par avoir raison de la consistance du sol.

Ces trous apparaissent souvent après la fin de travaux de réfection d’une voie, tout juste après la pose d’une couche de bitume. «Cela renseigne sur la qualité des travaux accomplis», déplore-t-on. Il faut dire que souvent, c’est sur des routes inondées par les fuites d’eau qu’on jette du béton bitumeux sans se soucier de ce qui va advenir après. Des tronçons entiers ont subi des travaux de bitumage sans qu’on prenne soin d’intervenir pour réparer les réseaux défectueux. Et c’est tout juste après que les tronçons en question cèdent pour donner lieu à des trous béants qui se forment en plein milieu de la voie.
 

Amor Z.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...