Régions Est Jijel
 

Pénétrante autoroutière Jijel-El Eulma

Des problèmes financiers bloquent l’avancée des travaux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.11.17 | 12h00 Réagissez

Depuis le lancement des travaux de réalisation de la pénétrante à l’autoroute Est-Ouest Djen Djen-El Eulma, ce projet n’a jamais réellement avancé selon le rythme voulu pour qu’il soit achevé dans les délais prévus.

Et voilà qu’après quatre ans de travaux, les grèves et les mouvements de protestation revendiquant souvent le paiement des salaires au sein de ce chantier, du moins dans sa partie traversant la wilaya de Jijel, font l’actualité plus que l’avancée de ces travaux. Tout au long de ces quatre années, aucune annonce faisant état de l’achèvement d’une portion de cette autoroute ou d’un ouvrage d’art, à Jijel, Mila ou Sétif, n’a été faite, au grand dépit de ceux qui misent sur cet important projet pour mettre les Hauts-Plateaux à une heure de temps du port de Djen Djen. Jusque-là, les annonces faites concernant les travaux réalisés n’ont fait état que des déplacements des réseaux et le début de réalisation de quelques tunnels et viaducs.

L’opinion locale, à Jijel, est pourtant dans l’attente, selon ce qui a été annoncé il y a quelques mois, soit avant la venue de l’actuel wali, de la livraison des premières tranches de cette pénétrante qui devraient être achevées en cette fin d’année. Du côté de Sétif et Mila, les deux autres wilayas traversées par cette pénétrante, c’est le silence radio concernant les travaux réalisés. En réponse à une question d’El Watan relative à l’état de ce projet dans ces wilayas, lors d’une rencontre avec la presse, Bachir Far, le wali de Jijel, a cependant fait savoir que l’ANA est présente dans les trois wilayas concernées pour la réalisation de ces travaux, sans plus de détails. Mais en dépit des assurances données par un responsable de cette agence lors de son intervention à la dernière session de l’APW sur la poursuite des travaux dans des conditions normales, des problèmes d’ordre financier sont maintenant avancés pour justifier les retards enregistrés. Une source responsable a en effet clairement confié que ce projet est confronté à un sérieux problème financier.

«Peut être qu’avec la remontée des cours du pétrole, les choses s’amélioreront», a espéré cette source. En attendant que la remontée de ces cours se confirme, c’est maintenant l’espoir qui se nourrit pour que la situation se débloque, même si, à Jijel, on ne rate aucune occasion pour discourir sur les bonnes vertus de cet important projet, annoncé pour booster le développement économique dans la région à sa livraison. Mais quand sera-t-il livré ? Là est la grande question qui ne trouve pour le moment aucune réponse. En tout cas, la balle est dans le camp du gouvernement, qui a fait de ce projet une réalisation stratégique, qui sera au service du port de Djen Djen pour atteindre l’Afrique via la route transsaharienne, comme cela a été si souvent répété à chaque visite d’un ministre à Jijel.                                                                                         
 

Amor Z.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie