Régions Est Constantine
 

Les Zinzins du Café Riche

Une reprise sans difficultés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.10.17 | 12h00 Réagissez


Le succès du rendez-vous hebdomadaire des Zinzins du Café Riche, initié par les éditions du Champ libre et l’association Numidi-Arts, ne fait que croître de jour en jour, en attirant un public constantinois de plus en plus nombreux et surtout de qualité. La rencontre tenue samedi a accueillie Ikram Ghioua, journaliste au quotidien L’Expression et Frédérique Pons, éditrice chez Albin Michel. La première a animé «La semaine de l’invité», où elle a choisi, notamment, le sujet de la violence dans la rue.

Un sujet qui a provoqué l’intérêt de la présence et motivé quelques commentaires pour analyser l’origine du phénomène social. Pour sa part, Frédérique Pons, invitée de la rubrique thématique
«En toute liberté», a accroché le public en évoquant son parcours d’éditrice. La présentation a donné lieu à une confrontation d’expériences du métier d’édition en France et en Algérie. Des questions sur le sort du livre en papier, face à la propagation du numérique, ont été discutées, ainsi que d’autres liées à la qualité du contenu, le succès d’un écrivain, qu’il soit mérité ou non, et surtout sur le rôle des médias et de la maison d’édition pour faire la promotion du livre. Les débats ont permis aussi de mettre en exergue quelques problèmes qui entravent encore les éditeurs et les auteurs,
tels la distribution, le manque d’études et de statistiques sur le genre de lectorat et les types de livres consommés par la population.    
A la fin, la rencontre s’est terminée «tout en musique», avec l’orchestre de Riad Khalfa.   

Yousra Salem
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie