Régions Est Constantine
 

Surcharge dans les maternités du CHU et de Sidi Mabrouk Tyrs

Une moyenne de 400 évacuations par semaine

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.08.17 | 12h00 Réagissez

Malgré les mesures prises par le ministère de la Santé concernant les gardes durant la saison estivale au niveau des services de maternité dans les grands hôpitaux, il demeure très difficile de gérer la surcharge dans les services gynéco-obstétrique dans les différents établissements de santé de la wilaya de Constantine, notamment qui connaissent une forte affluence.

On citera particulièrement les maternités des principaux hôpitaux de la ville, soit le CHU Dr Benbadis et celui de Sidi Mabrouk. En dépit de la disponibilité des moyens matériels et du personnel médical au niveau des établissements de santé des autres wilayas de l’Est, les transferts et les évacuations anarchiques persistent toujours, tout en rendant l’activité plus pénible au sein de ces deux établissements publics. Selon Mohamed Adil Daâs, directeur de la santé et de la population par intérim, «ces deux structures reçoivent durant l’été une moyenne de 400 évacuations par semaine».

«Les patientes, dont la majorité ne nécessite pas une prise en charge urgente ou délicate, sont transférées systématiquement des wilayas limitrophes vers Constantine sans prévenir l’administration, ce qui ne manque pas de causer des difficultés dans la prise en charge, même si l’accueil se passe dans de bonnes conditions», notera-t-il. La même responsable a ajouté que cette situation de surcharge ne connaît pas une diminution remarquable par rapport à l’année dernière, en dépit du tableau de gardes établi le 13 août en cours pour assurer les accouchements dans de bonnes conditions. «Nous avons fait appel à tous les médecins et à toutes les sages-femmes, même ceux des polycliniques pour assurer les gardes au niveau des hôpitaux les plus visés. La wilaya de Constantine a enregistré durant l’année écoulée 37 000 naissances, dont 25% ne sont issues de la wilaya de Constantine. Pour le CHU Dr Benbadis, 40% des femmes qui accouchent viennent des autres wilayas.

La situation n’a connu aucun changement ni la moindre amélioration, les transferts anarchiques, effectués sans aucun respect de la réglementation régissant les évacuations d’une wilaya vers une autre, persistent toujours et pénalisent le personnel», a-t-il regretté.  Et d’ajouter : «Heureusement que nous n’avons enregistré aucun incident pour l’heure, face à cette surcharge et ces transferts continus».  Pour ce qui est du respect des gardes par les médecins et les sages-femmes, M. Daâs a dit : «Je n’ai pas un chiffre pour le moment, et le bilan sera présenté au début du mois de septembre au DSP qui est habilité à vous communiquer le nombre des médecins, qui ont répondu favorablement à la décision du ministre». Le même responsable a affirmé qu’en signe de solidarité avec leurs collègues, plusieurs médecins se sont rapprochés des directions des hôpitaux, pour proposer leurs services.  

Yousra Salem
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie