Régions Est Constantine
 

Union nationale des paysans algériens

Une déclaration met le feu aux poudres

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.05.18 | 12h00 Réagissez

Entre le bureau de wilaya de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) et la Chambre de l’agriculture, les relations ne sont pas au beau fixe. Il y a même une forte tension et beaucoup d’électricité dans l’air.

On craint même de forts orages qui pointent déjà à l’horizon. A l’origine de ce «bulletin météo spécial», des déclarations parues sur les colonnes d’un quotidien national et attribuées au président de la Chambre agricole de la wilaya de Constantine, et qui n’ont pas été du goût du secrétaire de wilaya de l’UNPA, Slimane Aouane.

Ce dernier, qui le fera d’ailleurs savoir dans un communiqué au ton ferme parvenu à notre rédaction, dénoncera les déclarations du président de la Chambre agricole de la wilaya, sans pourtant le nommer, le qualifiant de «président illégal selon l’instruction du ministère de l’Agriculture», sans donner des précisions sur cette instruction. En fait, en lisant l’article incriminé, joint au communiqué de l’UNPA, on s’aperçoit qu’il s’agit de Mahmoud Benlebdjaoui, président de la Chambre de l’agriculture de la wilaya de Constantine, qui a déclaré en marge d’une rencontre des Chambres d’agriculture de l’Est tenue récemment à Constantine : «Elle a aussi ses côtés négatifs et notre rôle à nous les Chambres d’agriculture est de garder les uns et d’éliminer les autres» (sic). Dans l’article en question, Benlebdjaoui parlait en fait d’«une ère d’abondance en fruits et légumes vers laquelle s’achemine l’agriculture algérienne, et il faut s’organiser, se préparer à faire face à une telle situation qui n’a pas que des aspects positifs».

En fait, c’est cette expression «garder les uns et éliminer les autres» qui aurait fait l’effet d’une bombe à fragmentation au sein de l’UNPA à Constantine, provoquant même une réunion urgente du bureau de wilaya, sanctionnée par un communiqué. «Nous condamnons les propos tenus par le président de la Chambre agricole de la wilaya de Constantine que nous considérons comme un président illégal selon l’instruction du ministère de l’Agriculture et qui a déclaré ‘nous allons garder certains agriculteurs et éliminer les autres.’

Cette déclaration a semé le doute au sein des agriculteurs, et partant, nous voulons rappeler aux responsables de cette Chambre que leur rôle est professionnel et non syndical ou politique et ils ne représentent que 0,7 % de l’ensemble des agriculteurs à l’échelle de la wilaya organisés au sein de 10 associations». Notons que la tenue des rencontres des Chambres de l’agriculture de l’Est semble avoir dérangé l’UNPA de Constantine, qui les a qualifiées de «travail parallèle» à celui mené le 23 avril dernier sous la coupe de la tutelle. La teneur du communiqué renseigne aussi sur une rude concurrence et une rivalité à peine masquée entre deux organismes qui devraient normalement travailler ensemble pour le bien des agriculteurs et non s’engager dans des champs de bataille souvent inutiles.     

Arslan Selmane
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...