Régions Est Constantine
 

Transport durant l’aïd à Constantine

Une aubaine pour les fraudeurs

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.06.17 | 12h00 Réagissez


A la faveur d’un manque évident, voire d’une absence totale des transporteurs publics, les chauffeurs de taxi clandestins auront connu, durant ces deux jours de l’Aïd, une véritable aubaine.

Profitant de cette situation, ils ont donc investi le terrain, pour ne pas déroger à la règle, comme à l’accoutumée en pareille période. De jour comme de nuit, ils étaient présents, répondant toujours présent pour n’importe quelle destination, bravant pistes et chemins vicinaux, à condition qu’on y mette le prix. Sur ce chapitre d’ailleurs, et face au citoyen souvent désarmé, ils n’ont pas lésiné sur les tarifs. La majeure partie des bus privés ayant débrayé dimanche et lundi, ne restaient plus sur le terrain que les véhicules de la régie municipale, le tramway et les taxis clandestins. Mais ce n’est pas uniquement le transport urbain qui a connu une certaine perturbation. Au niveau du transport inter-wilayas, le même handicap et les mêmes hausses dans les tarifs ont été constatés. Là aussi de nombreux «taxieurs» ont jugé bon de passer la fête de l’Aïd en famille. Les clandestins, qui ont donc pallié cette absence, ont eu, le moins qu’on puisse dire, la main lourde toujours face à un citoyen désarmé et souvent contraint d’utiliser le seul moyen de transport disponible.

F. Raoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...