Régions Est Constantine
 

Transférés contre leur gré, ils souhaitent réintégrer les services communaux

Remous à l’Epic PropCo

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.11.17 | 12h00 Réagissez

 
	Ils font des heures supplémentaires sans être payés
Ils font des heures supplémentaires sans être payés


Dans une lettre adressée au wali et au maire, dont une copie à été transmise à notre rédaction, des agents communaux (1000 environ) de Constantine en charge des travaux d’hygiène et d’assainissement, transférés il y a une année, contre leur gré, précisent-ils, de la commune de Constantine vers un Etablissement à caractère industriel et commercial (Epic), la Prop Co (Propreté de Constantine) en l’occurrence, dénoncent les pressions exercées à leur encontre par leur direction, ainsi que les conditions de travail déplorables dans lesquelles ils évoluent depuis leur transfert vers cette entité.

Des pressions qui se traduisent, selon eux, par l’abus d’autorité et le comportement dictatorial du directeur, lequel menace de licenciement tous ceux parmi les travailleurs qui osent faire des réclamations sur leurs droits concernant particulièrement les horaires de travail, lesquels sont changés constamment et surtout prolongés au gré des décisions du directeur sans que soient comptabilisées les heures supplémentaires. Ces travailleurs mécontents ajoutent qu’ils évoluent dans un environnement ne garantissant pas les conditions décentes de travail les plus élémentaires.

Ils citent à ce propos l’absence d’un médecin sur leur lieu de travail, de tenues réglementaires pour les travailleurs et de douches. Ils évoquent en outre la question des primes de rendement jamais perçues, l’absence d’un programme de travail pour les agents affectés au niveau des secteurs urbains et dénoncent l’opacité ayant caractérisé l’établissement de la liste du personnel concerné par le transfert de la mairie vers la Propco.

Les signataires du document lancent à ce titre un appel pressant au wali pour mettre fin à leur calvaire. Et de préciser que la plupart d’entre eux souhaitent réintégrer la mairie de Constantine, d’autant que leur contrat, qu’ils refuseront de renouveler avec la Propco, arrive à expiration ce mois-ci. Ces travailleurs sollicitent en outre le premier responsable de la wilaya pour intercéder en leur faveur auprès de la mairie pour permettre leur réintégration à leurs anciens postes. Ces agents indiquent d’autre part ne pas vouloir recourir à des actions radicales, comme la grève ou l’organisation de mouvements de protestation, dans le souci d’éviter un quelconque désordre, sauf s’ils y sont contraints. La nouvelle Assemblée communale est aussi interpellée, puisqu’elle va hériter de ce dossier. 

F. Raoui
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie