Régions Est Constantine
 

AEP dans la région est

Recouvrement de 80 % des créances

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.12.17 | 12h00 Réagissez


Malgré les multiples perturbations dans l’alimentation en eau potable (AEP) au niveau des différentes wilayas de l’Est algérien, le taux de couverture des réseaux et de recouvrement des créances, auprès des entreprises industrielles privées, a atteint 80 %, a-t-on appris auprès des responsables de l’agence des bassins hydrographiques Constantinois-Seybouse-Mellegh, à leur tête Abdallah Bouchedja, directeur général de l’agence, lors d’une rencontre d’information organisée, jeudi dernier, avec la collaboration de la Société des eaux et d’assainissement de Constantine (Seaco) et la direction des ressources en eau.

L’objectif de cette rencontre, organisée au siège de l’agence située à la rue Docteur Calmette, est de débattre des problèmes posés et informer sur les projets en cours de réalisation dans le secteur. Le représentant de l’Agence des bassins a surtout abordé le phénomène des piquages effectués par la population et le non-raccordement des industriels au réseau, usant des eaux de forages illicitement.

«Par exemple, à Bir El Ater, dans la wilaya de Tébessa, le débit de l’alimentation est à 12 000 m3/jour, mais une quantité de 8 000 m3/jour est détournée à travers les piquages illicites», a-t-il expliqué, en incombant une grande partie des perturbations à la population. Et de poursuivre: «Nous avons découvert aussi que certains habitants ont réalisé des réservoirs de piquage à côté des routes, pour vendre plus tard de l’eau aux citoyens nécessiteux.»

Toujours dans le même contexte et dans la wilaya de Tébessa, la chef de service chargée des affaires juridiques a affirmé que 113 compteurs ont été installés au profit des clients, dont une majorité d’industriels. «Pour la région Est, le recouvrement des créances a atteint 80 % auprès des industriels, et le même taux pour la couverture en réseaux d’alimentation en eau potable», a-t-elle ajouté.

Concernant l’utilisation illicite des forages, les mêmes responsables ajoutent que 15 industriels à l’Est (sans préciser les secteurs), dont 6 sont de la wilaya de Constantine, ont été poursuivis en justice pour  avoir utilisé des eaux de forages sans payer les factures.                                                                          

Y. S.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...