Régions Est Constantine
 

El Khroub

Production prochaine d’une épopée sur le chahid Chihani Bachir

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.11.17 | 12h00 Réagissez


Un projet de production d’une épopée retraçant la bravoure et les grands moments de militantisme du chahid Chihani Bachir (1929-1955), sera prochainement réalisé par l’Office sport, culture, loisirs et tourisme (Oscult) de la commune d’El Khroub (Constantine) a-t-on appris, samedi, de la directrice de cette structure, Mme Soraya Sbiri. S’exprimant en marge de la commémoration du 62e anniversaire de la mort du chahid Chihani Bachir, la même responsable a expliqué que cette production culturelle, dont la présentation est prévue en juillet 2018, retrace «les moments forts dans le parcours de ce héros de la guerre de Libération nationale», affirmant que cette production sera réalisée en coordination avec le ministère des Moudjahidine.

Elle a, à ce propos, déclaré que l’épopée Chihani Bachir, dont le scénario a été confié à Ali Djabara, englobant chorégraphie et chants, a pour objectif d’ancrer dans les esprits des générations futures l’amour de la patrie et la préservation des acquis. A l’occasion de la commémoration de la mort du principal adjoint de Mostefa Benboulaïd, une conférence a été organisée au centre culturel M’hamed Yazid de la commune d’El Khroub, au cours de laquelle des témoignages ont été donnés sur Bachir Chihani, sa lutte et son abnégation pour la cause nationale. Cette rencontre a été également marquée par la présentation d’une opérette par les élèves du collège d’enseignement moyen (CEM) Chihani Bachir de la commune d’El Khroub, en présence d’un grand nombre de moudjahidine. Natif de la ville de Khroub, Chihani Bachir fut l’un des premiers compagnons de Mostefa Benboulaïd et un des initiateurs des premières actions qui annoncèrent le déclenchement de la lutte armée dans la région des Aurès. Il structura tous les maquis allant des Nememcha à la région de Souk Ahras et fait échec, avec plusieurs autres dirigeants aux plans des généraux français qui voulaient étouffer les maquis de l’ALN (Armée de libération nationale) dans les Aurès. Il succéda à Benboulaïd à son arrestation le 11 février 1955 à la frontière libyenne. Bachir Chihani est mort en octobre 1955.
 

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie