Régions Est Constantine
 

Maternité de Sidi Mabrouk

Le personnel en grève

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.02.18 | 12h00 Réagissez

Le personnel de l’Etablissement hospitalier Mère-enfant de Sidi Mabrouk a observé, hier, un mouvement de grève pour protester contre la pression continue subie par cette structure, qui se trouve aujourd’hui au bord de l’asphyxie, selon les travailleurs grévistes.

Totalement submergé et croulant sous la demande de parturientes venues de toute la région et même des wilayas limitrophes, le service obstétrique-gynécologie, conçu initialement pour 64 lits, accueille, toujours selon les protestataires, près de 12 000 parturientes par an pour une moyenne de 250 patientes par jour.

«Devant un tel afflux, les patientes admises dans cette structure sont obligées de dormir à deux, voire à trois, sur le même lit, alors que certaines dorment sur des matelas à même le sol», témoignent des employés.

Le personnel médical et paramédical de cette structure évoque également la surcharge de travail à laquelle il est confronté. «Une surcharge qui ne permet plus une prise en charge convenable des parturientes et des nouveau-nés», estiment les grévistes.

Signalons, par ailleurs, qu’un important dispositif de police a été mis en place à l’entrée de la maternité pour sécuriser les lieux et éviter vraisemblablement un éventuel mouvement de protestation des proches des patientes admises actuellement dans la maternité. Le personnel gréviste indique, d’autre part, que le service minimum est assuré durant leur mouvement de protestation  pour les cas d’urgence.

F. R.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...