Régions Est Constantine
 

Square Beyrouth à Sidi Mabrouk

La réouverture différée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.06.17 | 12h00 Réagissez

Les habitants de Sidi Mabrouk supérieur, qui dénonçaient l’absence dans leur quartier de terrains de jeux ou d’espaces de loisirs pour les plus jeunes, ont été, semble-t-il, entendus.

 Le square Beyrouth, lieu de détente jadis privilégié des habitants de Sidi Mabrouk supérieur, fermé depuis plusieurs années, a bénéficié, en effet, d’une opération de réhabilitation entamée il y a plus de trois mois. L’opération en question, qui a concerné l’installation de colonnes décoratives, la réhabilitation des espaces verts à l’intérieur du square, outre l’installation de l’éclairage, l’aménagement d’allées et la pose du gazon, a été achevée depuis plus d’un mois.

Deux employés de la mairie ont été, d’autre part, affectés sur les lieux, ce qui constitue le plus important aux yeux des habitants du quartier, pour l’entretien du square et surtout pour en assurer la sécurité durant les heures d’ouverture. Cette réouverture du square Beyrouth ne pouvait donc que réjouir les riverains, mais l’unique bémol dans tout cela, c’est que l’ouverture du square tarde à intervenir.

Les responsables du projet que nous avons rencontrés, la semaine passée, nous ont assuré que les aménagements ont été tous réalisés et qu’ils n’attendaient que l’aval des autorités concernées, à leur tête le wali, pour procéder à l’ouverture du square au public, en précisant que ce dernier devait lui-même procéder à son inauguration au début du mois de Ramadhan, mais ne l’a pas fait, remettant à plusieurs reprises sa réouverture officielle à une date ultérieure, au grand désappointement des résidents du quartier.

Le square public Beyrouth demeure donc toujours fermé au public, lequel ne désespère pas de pouvoir profiter des lieux, dans les prochains jours, du moins avant l’achèvement de l’été. Il nous semble utile de rappeler, d’autre part, que ce square devait bénéficier d’une opération de réhabilitation en 2011, mais les travaux qui y ont été engagés sont restés en plan suite à un conflit entre les services de l’APC et ceux de la DAUC autour de la nature des travaux qui devaient y être réalisés. A l’abandon, le square était devenu ces dernières années un repaire pour les délinquants. Une situation que les riverains n’ont cessé de dénoncer.                                          

F. Raoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...