Régions Est Constantine
 

Dégradation du cadre de vie à Chaâb Erssas

La prolifération des stations de lavage exaspère les riverains

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Ils sont unanimes à déplorer la saleté et le laisser-aller, mais dénoncent également l’appropriation des trottoirs par les commerçants, dont la plupart font 
	dans le lavage-graissage des véhicules.
Ils sont unanimes à déplorer la saleté et le...

Les habitants de la localité de Chaâb Erssas, un petit bourg situé à quelques kilomètres de Constantine sur une route secondaire menant à El Khroub, sont à bout de patience.

En effet, ces derniers s’indignent parce que rien, (ou peu de choses) n’a été fait pour leur quartier en matière d’amélioration urbaine notamment, et ce, malgré les nombreuses démarches entreprises auprès des autorités locales, en l’occurrence les services de la commune. Les habitants, qui sont unanimes à déplorer la saleté et le laisser-aller dans lesquels est confinée leur cité, dénoncent également l’appropriation illégale des trottoirs par les commerçants du quartier, lesquels pour la plupart font dans le lavage-graissage des véhicules.

Plus d’une dizaine de stations de lavage sont, en effet, concentrées dans ces lieux, comme chacun peut le constater. Une activité qui génère, selon eux, beaucoup de désagréments. L’un d’eux nous dira à ce propos : «Nous sommes obligés de supporter à longueur de journée le bruit assourdissant des compresseurs et autres “karchers” utilisés par ces laveurs de voitures qui ne respectent rien. Ils restent ouverts jusque tard dans la nuit et travaillent même le vendredi. Une situation que nous avons signalée à plusieurs reprises aux autorités concernées, notamment à la police, mais rien n’a été fait pour y mettre un terme.» Les habitants du quartier se plaignent d’autre part de l’état des routes, de plus en plus dégradées. Il suffit de s’y hasarder pour s’en rendre compte. La route principale le traversant est truffée en effet de nids-de-poule et d’énormes crevasses qui rendent très difficile la circulation. Et même si la récente réalisation d’une passerelle, à la faveur des travaux de calibrage de l’oued Boumerzoug, l’une des principales revendications des habitants, a contribué tout de même à désenclaver un tant soit peu Chaâb Erssas, beaucoup reste à faire, estiment ses habitants, notamment concernant l’hygiène.

F. Raoui
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...