Régions Est Constantine
 

Antenne Cnas de Daksi (Constantine)

La longue attente des affiliés

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.05.17 | 12h00 Réagissez

Des citoyens indiquent qu’ils doivent attendre parfois pendant toute une matinée pour l’activation de la carte Chifa ou le retrait d’une attestation de non-affiliation.

Les affiliés à la Caisse nationale d’assurance sociale (CNAS) de Daksi doivent faire preuve de beaucoup de patience, car l’attente devant les guichets débordés de l’antenne en question est très longue. Des citoyens indiquent qu’ils doivent attendre parfois pendant toute une matinée pour obtenir la moindre prestation, particulièrement pour ceux qui doivent activer leur carte chifa ou retirer une attestation de non-affiliation.
C’est le cas d’un retraité habitant Sidi Mabrouk.

Diabétique et insuffisant respiratoire, ce dernier, soutient que se rendre à la CNAS de Daksi constitue un véritable calvaire pour les citoyens, notamment ceux dont l’état de santé défaillant rend pénible une attente prolongée. Des propos que nous avons pu vérifier lors de notre déplacement, lundi passé, sur les lieux. Le service en question, dont les locaux sont situés au rez-de-chaussée de la CNAS de Daksi et dont l’espace est trop exigu pour contenir le flux incessant de citoyens, était vers onze heures débordé, à telle enseigne que la file d’attente s’étirait jusqu’aux couloirs de l’agence.

Une dame qui attendait de réactiver sa carte chifa nous a affirmé d’ailleurs qu’elle était là depuis neuf heures et qu’elle ne savait pas combien de temps il lui faudra attendre encore. Nous avons tenté d’approcher le chef de service de l’antenne afin d’obtenir des explications sur cette situation, mais l’on nous a dit qu’il était absent pour la journée.

Nous avons donc, faute de mieux, interrogé un agent de la CNAS, lequel a reconnu que la situation était réellement pénible pour les affiliés, mais qu’il était difficile d’améliorer, selon lui, la qualité des prestations fournies actuellement par l’agence, en raison d’un manque cruel de personnel. Il nous dira à ce propos : «Notre antenne fonctionne avec très peu de personnel.

Plusieurs de nos agents ont fait valoir ces dernières années leur départ à la retraite. Les responsables nous répètent depuis des mois que ces difficultés ont été portées à la connaissance de la direction et que celle-ci devait procéder au renforcement de l’agence par de nouveaux éléments, mais jusqu’à ce jour rien n’a été fait.»                        
 

F. Raoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie