Régions Est Constantine
 

Club Constantine Reads

La lecture en point de mire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Des membres du club lors de la sortie culturelle de samedi dernier
Des membres du club lors de la sortie culturelle de samedi dernier

Menée par un groupe d’étudiants sous le slogan «Un enfant qui lit», cette deuxième édition s’est soldée par la distribution d’une trentaine de livres.

Il a récidivé. Inlassable et motivé, le club «Constantine reads» ne ménage aucun effort pour mener à bien ses activités. Encore une fois, il est allé à la rencontre des lecteurs en herbe, là où ils sont. L’initiative, entreprise par ses membres il y a quelques semaines, a été renouvelée, samedi dernier, dans une ambiance tout aussi agréable.

Dans un centre commercial ayant pignon sur rue dans la nouvelle ville de Ali Mendjeli, les membres du club, après avoir assisté à la vente-dédicace du livre de l’auteure Bouchra Bouchareb, ont installé leur quartier général, le temps d’une journée, celle du repos hebdomadaire propice aux sorties familiales, et par conséquent, aux rencontres avec les jeunes lecteurs.

Le point d’orgue de cette démarche étant d’inciter les enfants à lire. En ces lieux, Mossaâb et ses camarades ont approché parents et enfants afin de leur expliquer leur démarche, qui peut surprendre, tant la société a éloigné de ses centres d’intérêt le livre et la lecture. Tous ont convenu de l’utilité de ce genre d’action. Les enfants se sont prêtés au jeu des questions-réponses, chacun selon son âge et son niveau scolaire. Il faut tout de même que cela reste ludique et aucunement contraignant.

Ne surtout pas les ennuyer. Qu’ils sortent tous gagnants et aient droit à une récompense, c’est-à-dire un beau livre. Mais aussi à des photos et des vidéos qui immortalisent «leur moment, leur exploit». Sous le slogan «Un enfant qui lit», cette deuxième édition s’est soldée par la distribution d’une trentaine de livres, tous offerts par la maison d’édition «El Moutakkaf».

Au-delà des chiffres, c’est la lecture en tant que loisir qui gagne du terrain. «Nous espérons nourrir l’amour de la lecture chez ces enfants qui, à leur tour, persévéreront dans cette voie et deviendront des inconditionnels de la lecture pour toujours», est-il écrit sur la page Facebook du club. Les membres de «Constantine reads», en majorité des étudiants, sont un exemple d’altruisme et d’abnégation.

Ils apportent leur modeste contribution à l’édification d’une société cultivée et ouverte sur l’universalité. Entre les cours, les examens et d’autres obligations, ils trouvent le temps de s’investir dans une perspective d’utilité publique. Ce club, qui n’a pas démérité, a besoin d’une large adhésion, surtout de dons de livres pour atteindre son objectif.                                                                
 

N. D.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...