Régions Est Constantine
 

Polémique sur la qualité de la semence fournie par la CCLS

L’UNPA ne ménage pas la Chambre de l’agriculture

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.10.17 | 12h00 Réagissez


Les dénonciations des agriculteurs sur la qualité de la semence fournie par la Coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS) de Constantine, lors de la journée nationale de vulgarisation agricole, tenue à la maison de la culture Malek Haddad, le 3 octobre dernier, et dont nous avons fait écho dans notre édition de jeudi 5 octobre, ne sont pas passées sans provoquer la colère au sein de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA).

Rappelons que les agriculteurs ont révélé, dans plusieurs communications tenues lors de la journée nationale de vulgarisation agricole qu’ils souffrent de l’indisponibilité de la semence selon les besoins exprimés et sa mauvaise qualité. Plus précis, ils ont dénoncé unanimement une sorte de fraude de la CCLS. «Nous souffrons de la mauvaise qualité de la semence, où nous percevons après l’ouverture du sac fourni par la CCLS que le grain est cassé en deux ou en petits morceaux. En plus, le poids de la semence commandée n’est jamais respecté.

La CCLS vend aux agriculteurs un sac de 50kg, mais après vérification nous constatons que le sac pèse parfois 48 et 46kg», avaient-ils dit. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’UNPA réfute ces accusations  portées contre les services de la CCLS, en précisant que ces agriculteurs ont été manipulés. «La qualité de la semence est contrôlée et vérifiée par le centre national de contrôle et de certification (CNCC). Notre union n’a reçu aucune réclamation de la part des agriculteurs concernant le poids du sac de semences de 50kg, depuis 1999 à ce jour.

D’autant plus que la semence est disponible et répond à la satisfaction des agriculteurs», lit-on dans le même communiqué. L’UNPA ne s’est pas limitée à rendre la balle à ces agriculteurs, en haussant le ton, elle a même accusé tacitement la Chambre d’agriculture d’être derrière cette campagne d’accusations contre la CCLS. Le secrétaire de wilaya de l’UNPA a conclu : «Nous vous assurons qu’il n’y a aucune vulgarisation ou vulgarisateur au cours de toute l’année. Il s’agit d’une mise en scène organisée par la chambre de l’agriculture qui est devenue une structure sans âme, ou une chambre froide (…) Pour ce qui est des associations exerçant sous l’égide de cette chambre, elles sont en hibernation depuis leur création à ce jour».                         

Yousra Salem
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...