Régions Est Constantine
 

Réhabilitation de la cité El Gammas (Constantine)

Encore des promesses

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les manquements aux règles de l’urbanisme sont légion en l’absence de l’Etat
Les manquements aux règles de l’urbanisme sont légion...

En dépit des budgets colossaux octroyés à la commune de Constantine, les périphéries de la ville -particulièrement El Gammas- croulent encore sous de nombreux problèmes, et cela depuis des années.

Hier, lors de sa première visite d’inspection à El Gammas, le chef de l’exécutif local, Abdessamie Saïdoun, a été vite abordé par les habitants de cette méga cité. En colère, ils n’ont cessé de souligner les défaillances de l’administration et de déplorer le cadre de vie dans lequel ils vivent quotidiennement.

Commençant par l’absence d’ accès vers cette localité et les 2300 chalets en amiante, abritant plus de 4000 familles, les présidents d’associations de quartier ont réclamé la transparence de la part des autorités et une coordination avec les comités de quartier. «Plusieurs études ont été établies pour réaliser de nouveaux accès, aménager le quartier, réaliser des VRD et pour réhabiliter les chalets. Malheureusement, aucune n’a été concrétisée sur le terrain. Les dégâts des intempéries prouvent ce que nous venons de dire», a déclaré l’un des représentants de la population sur place. Et de poursuivre: «La situation à l’intérieur de la cité est déplorable. C’est pourquoi nous demandons à ce qu’il y ait un travail de collaboration entre la population et les responsables. Nous voulons plus de clarté, afin de comprendre les études établies et les travaux à mener dans ce quartier, pour qu’on puisse apporter notre aide.» Les habitants, dont le nombre est sans cesse croissant, ont affirmé aussi que le taux d’avancement des travaux en cours annoncé au wali, ne reflète pas la réalité. Ils ont demandé également la réhabilitation de la salle des soins et la réalisation d’une antenne de la poste.

Dans le but d’apaiser la grogne, le wali a promis aux habitants de régulariser d’abord la situation des 2300 chalets, avant de s’attaquer au reste des problèmes. Mais ces défaillances seront-elles réellement prises en charge ? Beaucoup de responsables, notamment au sein de l’APC et des services de la commune de Constantine, se sont sucrés sur le dos de ce quartier, en menant à coups de milliards des projets d’amélioration urbaine, dont la qualité s’avère médiocre aux premières pluies. Rappelons que tous les walis qui se sont succédé à la tête de Constantine ont visité ce quartier, qui peut être considéré comme le meilleur exemple de l’échec de la politique de développement urbain menée par les autorités locales depuis 15 ans. C’est aussi l’exemple en matière de discrimination entre les zones et les quartiers qui composent la ville de Constantine. Abdessamie Saïdoun réussira-t-il à mettre un terme au calvaire de cette population ? Ou bien vise-t-il seulement à gagner ces populations en prévision des élections prochaines ?    
 

Yousra Salem
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie