Régions Est Constantine
 

Le wali à Benchergui

Des promesses en attendant mieux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.08.17 | 12h00 Réagissez

Comme l’ont fait certains walis qui l’ont précédé, le nouveau chef de l’exécutif, Adessamie Saïdoun, a choisi de se rendre à la cité Benchergui, pour sa première sortie dans la ville de Constantine.

Une visite qui ne surprendra pas les habitants de ce lieu, non encore sorti de la longue liste des problèmes qui font son quotidien depuis des années. Mauvais cadre de vie, insécurité, déficit en infrastructures, défaut d’aménagements urbains, projets à la traine, manque de lieux de loisirs pour jeunes, mauvais état de la route, c’est en somme le gros des revendications d’une population marginalisée, mais surtout gavée de promesses depuis des années.

Des promesses restées sans lendemain. Comme c’est le cas aussi pour d’autres cités délaissées qui avaient aussi reçu les visites des walis, à l’instar d’El Guemmas. Selon un communiqué des services de la wilaya, Abdessamie Saidoun a eu sa propre idée à Benchergui sur les retards accusés dans la réalisation d’une annexe administrative communale et d’un bureau de poste, lancés en 2012 et dont les travaux sont à l’arrêt depuis 2014. Ces deux projets devraient être réceptionnés le 1er novembre prochain, et pas avant. De quoi avoir à inscrire sur la liste des inaugurations pour la commémoration de l’anniversaire de la Révolution, comme le veut la sacrée tradition depuis l’indépendance. Pour «une première historique» dans les annales de la ville, un wali décide de lancer une consultation auprès des habitants pour transformer un marché de proximité en salle de sports.

Une bonne initiative que la population de Constantine espère généraliser aux autres cités. Comme ça, on n’aura pas à gaspiller les milliards du contribuable à réaliser des marchés de proximité qui n’ont servi à rien du tout, comme ce fut le cas déjà à Djebel Ouahch et Sarkina où il y avait d’autres priorités. L’on saura aussi que la cité Benchergui, peuplée par 35000 âmes, aura droit à un nouveau centre de santé, pour renforcer l’actuelle salle de soins devenue trop exigüe, en plus d’une sureté urbaine très attendue par les habitants, et qui devra être opérationnelle prochainement. Ceci se fera en fonction de la disponibilité des assiettes foncières, qu’une commission s’attèlera à déterminer. Parmi les promesses du wali, on notera aussi la réalisation de terrains de jeu en tartan et un stade de proximité.
De belles promesses qui dépendront en fin de compte des moyens financiers disponibles, surtout en ces temps de crise.                                 
 

Arslan Selmane
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie